04 décembre 2009

Gramo Awards

Depuis 5 ans, c'est un peu l'examen de passage. Le partiel de décembre. Et toi, t'as eu combien ? La moyenne ? En 2008, je m'étais fait rétamer sévère : à peine 11/50.  Ce qui ne m'a pas empêché de me représenter cette année. Je pensais avoir été plus assidu. Mais le sentence a été sans appel : 13/75, soit un score encore plus faible. Quelle raclée. le classement des meilleurs chansons de l'année selon Said The Gramophone est la baromètre incontesté de la blogosphère. Ce que vous avez aimé est vite éclipsé parce que vous avez... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 novembre 2009

Embarquement retardé

On m'avait tellement prédit que j'allais adorer cette série que j'y suis allé à reculons : j'avais autant peur d'être déçu que de décevoir ceux qui me l'avaient recommandée. Et puis je n'arrivais pas à mettre la main sur l'intégrale de la saison 1 sous-titrée en français. J'en avais fait mon deuil quand j'ai fini par intercepter un DVD qui circulait de mains en mains. Tiens donc : deux ans après tout le monde, j'allais enfin pouvoir avoir un avis sur Flight of  The Conchords.    S'est produit ce qui devait se produire... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 18:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
02 novembre 2009

Les années laser

Je ne sais pas si c'est le fait de publier sur Facebook  des souvenirs liés à mon adolescence ou un après-coup du concert de Fleetwood Mac, mais je suis actuellement en pleine régression. Sur les derniers vide-greniers de l'automne, j'ai acheté mon poids en compact-disques : les mêmes, en général, que j'avais commencé à remplacer il y a 10 ans au profit de vinyles. J'ai tout repris sans discernement. Même l'album des Pale Saints paru après le départ de Ian Masters ? Même celui-là. Comble du mauvais goût, j'ai aussi investi dans... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 août 2009

La solitude du streameur de fond

Ça doit faire à peu près un mois que je n'ai pas allumé la télévision. Ce n'est pourtant pas l'occasion qui m' a manqué, mais l'envie m'est complètement passée. Je n'ai plus connaissance des programmes depuis que mon abonnement à Télérama est terminé, et je ne suis certainement pas assez motivé pour aller les consulter sur internet. Alors j'ai repris les séries que j'avais laissées en plan, comme les deux dernières saisons de The Shield. J'ai fini par accepter la mort de Lem et j'ai repris les patrouilles au sein de la Strike Team. Ca... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 10:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juin 2009

A la baguette (10)

A l'heure d'enregistrer les bagages, petite tentative de bilan. Qu'est-ce qui va le plus me manquer une fois rentré en France ? Les carpes qui peuplent chaque point d'eau et qui ouvrent grand la bouche chaque fois qu'elles vous voient arriver dans l'espoir que vous les nourrissiez ? Les reproductions en plastique de chaque plat à l'entrée des restaurants ? Les bazars à 100 yens ? Les gants blancs des chauffeurs de taxi ? La courtoisie ? Le petit jet d'eau chaude qui vient vous nettoyer entre les fesses dans les toilettes ? Les chats... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 juin 2009

A la baguette (9)

Comme à chaque départ, un responsable de l'hôtel dans lequel nous avons dormi la veille vient nous dire au revoir.  Mais ce matin, c'est une véritable délégation : ils sont pas moins de quatre à attendre que les deux derniers passagers aient fini leur cigarette avant de nous saluer. Nos hôtes auront vraiment bien fait les choses jusqu'au dernier jour. Le dernier jour ? Oui, demain à la même heure, nous serons en train d'enregistrer nos bagages à l'aéroport international de Narita. J'avais emporté avec moi deux gros Tezuka au cas... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 juin 2009

A la baguette (8)

La feuille de route ne mentionne aucune visite à Hamanako, et pour cause : ce n'est ni plus ni moins qu'une ville étape sur le trajet entre Kyoto et Tokyo et dont le principal pôle économique semble être le Royal Hotel (salle de jeux, spa, bar lounge...) dans lequel nous allons passer la nuit. Pourtant, c'est ici que va avoir lieu la scène la plus surréaliste de notre périple. La fin d'après-midi avait pourtant été sous la signe de la loose : j'avais oublié ma serviette en descendant au bain, puis j'avais perdu la direction des... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juin 2009

A la baguette (7)

Je me demande si le sport préféré des français, ce n'est pas la triche. Car il y en a toujours un dans notre groupe pour se faire remarquer parce qu'il prend des photos dans un endroit où c'est interdit. Il y a celui qui croit passer inaperçu parce qu'il fait mine d'utiliser son téléphone portable, et celui qui a gardé son autofocus en bandoulière mais qui est trahi par le bruit du déclencheur. C'est particulièrement choquant dans un pays aussi à cheval sur l'autodiscipline que le Japon, où personne ne traverse quand c'est rouge (même... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 juin 2009

A la baguette (6)

Réveil à 07h00, petit déjeuner à 07h30, puis rendez-vous à 08h00 dans le hall en bas. Le check-out devra préalablement être fait, et les bagages auront été déposés dans le couloir avant 07h30 afin que le personnel de l'hôtel puisse les descendre. Depuis près d'une semaine, notre vie ressemble à celle d'un groupe en tournée, avec l'excitation que cela comprend... et le début de routine qui pointe son nez. Depuis que nous avons quitté Tokyo, nous séjournons chaque nuit dans un hôtel différent. Arrivée vers 18h00, remise des clés,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 juin 2009

A la baguette (5)

Chaque fois que j'entre dans un magasin de souvenirs, je pense à Claude. Claude avait deux passions : l'opéra et les voyages. Son statut de célibataire lui permettait de vivre chacune à fond. S'il ne venait dîner chez mes parents qu'une fois par an, c'était à chaque fois une débauche de cadeaux : son sac était rempli de présents rapportés de ses lointains périples. Et pour moi qui n'avait jamais voyagé, c'était comme un trésor inestimable : celui d'un tour du monde par procuration. Fin décembre, il n'oubliait pas non plus qu'il était... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1  2  3  4  5    Fin »