06 décembre 2009

Les 10 livres que j'ai préférés cette année

10. C'est totalement crétin, sexiste et gratuit mais j'adore Sun-Ken Rock pour toute une série de petits détails, comme les états d'âme de l'auteur imprimés sur les revers de la couverture ou le dessin cochon qui est toujours caché sous la jaquette.  D'une intensité graphique qui frôle la virtuosité, Sun-Ken Rock est à la fois le poison et l'antidote. Impossible de savoir à quel degré il faut lire chaque volume, où la violence est toujours poussée jusqu'à son paroxysme. Mais j'en redemande. 9. Dans l'absolu, c'est le genre de... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 19:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 octobre 2009

Transi devant Transat

Si j'étais lecteur de ce blog, je me serai depuis longtemps adressé le reproche suivant : "Mais bordel, pourquoi tu n'as jamais parlé de Transat de Aude Picault, alors que c'est certainement LE LIVRE DE L'ANNEE" ? Et je me serai répondu sur ce ton : "Cher Philippe, tu as raison et je ne suis qu'une merde. Transat est probablement, avec Ma vie mal dessinée, l'album qui m'a le plus touché depuis le début de l'année. Et pourtant, il y a peu de temps encore, je ne donnais pas cher de la bande dessinée autobiographique.... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 septembre 2009

Le monde ne suffit pas

J'ai longtemps été réticent à l'idée d'ouvrir un volume de "The World is Mine", d'abord en raison du dessin hystérique de Hideki Arai, ensuite à cause du titre qui me faisait irrésistiblement au tube de David Guetta. Il me suffisait de le lire sur la couverture pour entendre la voix du clone de Dave Gahan résonner dans ma tête. C'est un peu idiot comme raison, mais parfois il ne m'en faut pas plus. Comme il a juste fallu que Alban se sépare des trois premiers tomes pour que j'ai l'occasion de m'y plonger. De tous les mangas... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2009

A toute chose, Malher est bon

La première fois que j'ai voulu emprunter L'Art sans madame Goldgruber, la bibliothécaire m'a découragé de le faire. J'avais pris un livre en trop, et, parmi la pile que je lui tendais, elle avait spontanément écarté celui-là, sur le ton du "vous pouvez vous en passer", assorti d'un "de toute façon, si vous avez un remord, vous le trouverez toujours là vu que personne ne l'emprunte". Autant dire que je n'y suis pas revenu tout de suite. Il a fallu le désœuvrement de l'été, assorti au fait que la plupart des bandes... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 14:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 mai 2009

Gipi et Jean sont dans un bateau

Depuis le début de l'année, le chef d'œuvre se faisait attendre. Bastien Vivès n'était pas passé loin, mais c'était sans doute un peu tôt pour lui attribuer ce titre (et il faut qu'il apprenne à finir ses livres convenablement). Faute de découverte réellement renversante, restent les valeurs sûres. Comme Gipi, qui ne m'a jamais déçu, et qui s'est plusieurs fois approché de la perfection. Tellement près qu'il a fini par mettre la balle dans le panier avec son livre le plus audacieux : Ma vie mal dessinée. Pourtant, ça commence... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 avril 2009

Ce qui me Plée

Je pense que si le titre ne m'avait pas immédiatement accroché, je ne l'aurai jamais acheté. Et même si je gagne souvent à dépasser les a-priori que je peux avoir par rapport à la naïveté d'un dessin, j'y mets toujours de la mauvaise volonté.  Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses allait-il pour autant parvenir à me séduire tout autant que Timing ou Nekomura-San ? Presque. Au-delà de la perte de ses illusions, Leslie Plée raconte une vraie histoire : celle des grandes surfaces culturelles où le métier de librairie se réduit à... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 mars 2009

Les yeux dans mes yeux

Des auteurs comme lui, il en sort un tous les 20 ans. Le dernier s'appelait Blutch, et il lui a emprunté son sens inné du mouvement ainsi que son utilisation presque fauviste de la couleur. Mais le plus étonnant, c'est surtout la rapidité avec laquelle il grille les étapes. Après deux albums relativement classiques, il a enchaîné en quelques mois d'intervalle un huit-clos en bassin tempéré pratiquement muet (Le goût du clore), un album entièrement réalisé au crayon de couleur en forme d'hommage à la Nouvelle Vague (La boucherie), et... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mars 2009

Je te survivrai

Si mon appétit de mangas n'est toujours pas rassasié, je dois avouer que, depuis Ushujima et Undercurrent, je n'ai pas fait de découvertes majeures. J'ai cru un moment que j'étais mûr pour les histoires  de sabres, mais j'ai laissé tomber aussi bien Habitant de l'infini que Lone Wolf & Cub. Si je me suis lassé des escales sans fin du Galaxy Express 999, je me suis par contre laissé séduire par la naïveté de Nekomura-San, presque par défaut. Mais, en six mois, ce n'était pas lourd. J'ai eu peur d'avoir fait le tour de ce qui... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2009

Chicou de coeur

Aussi bien séduit par l'ambition du projet qu'un peu découragé par son prix public prohibitif (35 euros), je dois avouer que j'ai attendu d'intercepter un service de presse avant d'y adhérer. Et je n'ai pas eu à attendre longtemps : sans doute le nombre de pages à lire (442) autant que le côté anecdotique du concept (encore un blog édité sur papier) ont-ils eu raison de la curiosité d'un journaliste qui a certainement trouvé plus de réconfort dans la lecture du dernier Gibrat. Pourtant, Chicou-Chicou mérite bien mieux que ces... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 10:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 mars 2009

Le coup du Lapin

Après avoir clamé à qui voulait l'entendre que je n'étais pas un numéro mais un homme libre, j'ai fini par recevoir le 201. Le plus surprenant était que j'avais payé pour ça : j'avais même reçu en témoignage  un diplôme signé et sérigraphié attestant de ma qualité de membre. Je ne sais pas ce qui me plaisait le plus dans le fait d'adhérer à l'Association : le sentiment d'appartenir à une société invisible, à l'image de celle qui se dissimule sous une cagoule violette dans Les cigares du Pharaon ? Recevoir des images-chocolat... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]