19 mai 2009

Bon dos

Je n'avais pas osé laisser de message sur son répondeur, et j'ai été surpris qu'elle me rappelle. On s'est vus le lendemain, chez elle, sur l'heure du déjeuner. J'entendais les enfants jouer dans la cour tout en me déshabillant, et j'ai fait attention à plier correctement mes affaires pour lui faire bonne impression.  Passé les préliminaires, elle n'a pas tardé à faire descendre ses doigts experts jusque dans mon slip et j'ai essayé de ne pas rougir. Je n'ai pas osé lui dire que pour moi, c'était la première fois, mais je pense qu'elle s'en est douté. On a passé près d'une heure ensemble, en changeant sans arrêt de position, et j'ai adoré ça. Même si j'ai dû payer pour qu'elle m'accorde ses faveurs, je n'ai pas honte de dire qu'elle valait bien ses 50 euros.

massage_2

On  s'est revus la semaine  suivante, toujours chez elle. Elle a trouvé que c'était mieux, mais j'ai trouvé que c'était moins bien vu que ça a duré moins longtemps. Pendant que je me rhabillais, elle m'a annoncé que ce n'était pas la peine qu'on se revoie avant l'été et m'a demandé si ma mutuelle prenait en charge les frais de chiropratique. Troublé, je n'ai pas su quoi lui répondre. Elle m'a serré la main avant de me quitter, et je me suis dit qu'il valait peut-être mieux qu'on en reste là, elle et moi. Jusqu'à ce que j'ai de nouveau besoin d'elle. Jusqu'à ce qu'elle ait à nouveau de la place pour moi.

Posté par philippe dumez à 23:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Bon dos

    Joli texte subtil qui ménage le suspens.

    Posté par pradoc, 19 mai 2009 à 23:53 | | Répondre
  • Ce texte a une belle chute (de rein)

    Posté par M.Pat, 20 mai 2009 à 16:09 | | Répondre
Nouveau commentaire