29 juin 2008

Comment je me suis fait dépuceler par Stevie

Parce que j'avais reçu un radio-cassette à l'occasion de ma communion solennelle et que mes parents ne possédaient pas de platine-disque, j'ai beaucoup écouté la FM pendant les années 80. Passé le mur du son (des grandes ondes à la modulation de fréquence, c'est toujours une révolution), j'ai traîné des heures sur des autoroutes inconnues, sans signalisation : sur 95.2 ou Hit Fm, les tubes étaient rarement désannoncés. C'est parfois dix ans, voire vingt ans plus tard que j'ai réussi à mettre un nom sur un titre qui m'avait marqué,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

27 juin 2008

Pour cent balles, t'as plus de boule

Vous n'avez pas idée du garçon casanier que je suis. Ma semaine obéit à des rituels immuables. Je vais à la piscine tous les mercredis au même endroit et à la même heure. Je fais les commissions tous les samedis matins au même supermarché et j'achète les mêmes produits. Je pose la même question aux enfants tous les soirs, celle-là même que me posaient mes parents et qui m'exaspérait. Une à deux fois par semaine, je pratique une expédition punitive chez Joseph Gibert, rayon bande dessinée et manga, inévitablement suivie du même... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 juin 2008

L'assassinat du Père Noël

Pendant presque 30 ans, j'ai respecté ce rituel immuable. D'abord l'attendre, pendant des mois. Le guetter dans la boîte aux lettres. Ensuite en caresser la couverture, en apprécier l'épaisseur, avant de commençer à le feuilleter. Toujours par les dernières pages, pour arriver directement à l'essentiel. Et m'y perdre ensuite pendant de longues heures, dressant les listes les plus délirantes pour le plaisir de les reprendre à zéro le lendemain. Ne rien cocher, ne rien corner : respecter son caractère sacré. Ne le jeter qu'au moment... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 juin 2008

Le Cloud du spectacle

A peine remis de la sortie de l'album d'Islands que le nouveau Cloud Cult me tombe dessus. Et que c'est à ce jour son seul challenger sérieux. Une sorte de messe baroque en 13 actes, sertie d'arrangements de cordes somptueux, posée sur des mélodies délicieusement tarabiscotées. Feel Good Ghosts (Tea Partying Through Tornadoes) est certainement plus immédiat que son prédécesseur The Meaning of 8, moins longuet également, avec un vrai tube au milieu (Dj Shadow VS Visage VS Peter, Björn & John) : It's What You Need. Un vrai tube... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2008

Tes états d'âme, Erica

La première fois que j'ai entendu Erica Buettner, j'ai cru qu'il s'agissait d'une de ces rééditions comme il en paraît miraculeusement tous les ans : un chef d'oeuvre en péril dans la lignée des Another Diamond Day, Parallelograms ou Heart Food. Il n'y avait pas besoin de carbon 14 pour dater sa musique. Elle avait vraisemblablement été produite au tout début des années 70, avec beaucoup d'économie au niveau des arrangements de manière à ce que l'écrin ne prenne pas plus d'importance que le bijou : la voix. Je crois que je n'avais pas... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 17:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 juin 2008

I Just Called To Say I Love You

Après avoir égaré son portable, elle a envoyé un message à ses amis sur Facebook pour qu'ils lui renvoient leurs coordonnées. Evidemment, tout le monde a fait un "répondre à tous" et en fait profiter les autres. C'est globalement totalement inintéressant, sauf cette dernière intervention : AU DEBUT JE ME SUIS DIT QUE TU AVAIS EFFACE MON NUMERO ET QUE TU REGRETTAIS MAIS APPAREMENT JE SUIS PAS LE SEUL. C'est un peu une histoire en une seule phrase, avec ses sous-entendus et ses non-dits. Un grand bout d'intimité publié par... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 juin 2008

Cher service relation abonnés de Télérama

Je reçois ce matin votre seconde relance me proposant de me réabonner à tarif tout à fait préférentiel, et j'ai du mal à apprécier "les avantages qui (me) sont réservés". En effet, depuis votre première relance, un site de vente par correspondance m'a proposé la même formule pour 56,32 euros, alors que votre offre se monte encore à 84,90 euros. J'ai été un peu surpris de voir qu'un tiers proposait des conditions plus avantageuses que les vôtres, aussi j'ai sauté sur l'occasion. Une semaine plus tard, je me suis rendu... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juin 2008

Le syndrôme du hérisson

C'est le nouvel argument en vogue auprès des éditeurs de bandes dessinée : associer un écrivain à une préface pour crédibiliser un ouvrage. Ou recueillir ses impressions dithyrambiques au dos du volume. La première fois que je m'en suis rendu compte, c'est quand Daniel Pennac et Alain Chabat se sont répandus en compliments sur La Vallée des merveilles de Joann Sfar, son plus grand ratage à cette heure. Anna Gavalda y est allé de son petit couplet au début de Aya de Yopougon, sans que sa présence soit à priori légitime. Et ce sont... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 juin 2008

Le Menu à 6 euros

Quatorze ans après le dernier numéro Mune Comix, mettant fin à une attente que je qualifierai d'intolérable, JC Menu revient au format dans lequel je le préfère : le périodique. Sans doute influencé par les Claudiquant sur le dancefloor de Luz, ce paradoxe vivant (c'est un des auteurs les moins prolifiques de sa génération alors que, éditorialement parlant, c'est un des plus importants) a décidé de se consacrer à une des vieilles lubies : le sillon interminable à la fin de la face d'un 33 tours, aussi appellé lock groove. C'est... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2008

Aux pieds de Fontaine

Mon premier contact a été uniquement visuel : sur la pochette de Secret Swingers, en robe vert pomme, elle pose allongée sur un couvre-lit et fixe l'objectif d'un air boudeur. C'est en parcourant les notes que j'en apprends plus sur elle : Fontaine Toups, bass guitar, singing. C'est la seule fille au sein d'un groupe de mecs qui portent tous le même nom (Baluyut) et sont tous plus ou moins frères ou cousins. Sa présence presque anachronique rappelle celle de Kazu au milieu des jumeaux chez Blonde Redhead. Pourtant, sans elle, Versus... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 16:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]