22 janvier 2010

This is it

Faute d'avoir exploité toutes les possibilités offertes par Canalblog, j'ai décidé de changer de crèmerie et de succomber aux charmes d'une plateforme de micro-blogging encore plus simple d'utilisation. A l'occasion, j'en profite pour changer un peu ligne éditoriale : I wanna be your blog a fait son temps et j'ai envie de tenter autre chose. Alors ce sera I love you, Georgia Hubley, et j'espère que ça vous plaira. A bientôt.
Posté par philippe dumez à 09:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

07 novembre 2008

Un drôle de Jean

Devant la recrudescence des newsletters non sollicitées que je reçois tous les jours (ça va des fournitures de bureau à la programmation du Rex Club en passant par l'horripilante Boutique des chrétiens), j'ai entrepris une grande campagne de désinscription à base de cliquez ici. Les programmes les plus casse-couilles vous renvoient ensuite un mail pour que vous leur confirmiez votre désabonnement, puis encore un autre pour attester que vous ne recevrez plus de courrier de leur part. Tout ça pour ça. En fait, il n'y a qu'une seule... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 février 2008

L'art Jont

Tout en découpant les délicieux cakes que sa compagne a préparés, Nicolas énumère toutes les excuses auxquelles il a eu droit pour ne pas venir à sa soirée. Pourtant nous sommes une trentaine à avoir bravé le soir, le froid et la relative distance (même si nous sommes en dehors de Paris, le métro court encore sous nos pieds) pour venir fêter les deux ans du studio d'enregistrement qu'il a monté et dans lequel Jont est venu terminer son premier album l'été dernier. Et qu'il revient hanter ce soir pour interpréter quelques chansons à la... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2007

A l'Anvers

Ce n'était pas le bon soir pour rallier la Flèche d'Or à Velib', mais après m'être tapé l'aller-retour à pied deux jours plus tôt, j'avais envie de tenter ma chance. Même un soir de grêve. C'est la dernière de Sharko, et The Go Find, le Death Cab For Cutie flamand, ouvre le bal. Chose peu ordinaire (mais pourtant prévisible), il y a la queue à la borne de location. Après un moment d'attente, j'enfourche un cadre et je remonte la rue de Charonne. Ca bouchonne rue de Montreuil : pas de couloir de bus, trop de voitures, circulation en... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 13:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 août 2007

Drôle d'endroit pour une rencontre

Je suis presque sûr que c’était lui. Lui ou son frère. Ils étaient tellement indissociables qu’il était difficile de les différencier : eux-mêmes abusaient du malentendu lorsque ça les arrangeait. Je me souviens que Christophe avait remplacé Patric (sans le « k » à la fin) lors d’un contrôle de maths, empruntant même la monture de lunettes de son jumeau pour que l’illusion soit parfaite (Je ne me souviens pas par contre si la note obtenue en valait la chandelle). Ils avaient organisé cette soirée inoubliable dans une maison vouée... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 10:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 août 2007

La grande vadrouille (Slight return)

Boubak vient frapper à notre porte : il est désolé de nous déranger à cette heure-ci, mais voilà, il a un problème, et peut-être que je peux l’aider à le résoudre. Un problème de taille : le Nacho Loco vient d’ouvrir, et suite à un court-circuit sur la console son, la platine CD a grillé. Et ce qui devait être une nuit de folie vire au cauchemar : pas du tout de musique, si ce n’est celle d’une ghetto-blaster qu’un animateur est allé cherché dans sa piaule en vitesse. Il voudrait savoir si je ne pourrai pas le dépanner : il a... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 18:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 août 2007

La grande vadrouille (8)

J'aime bien monter en avion par le tarmac et escalader l'escalier amovible. Il ne m'en faut pas beaucoup pour m'impressionner. Mais ça suffit à me faire plaisir. Ça, et rentrer. J'adore rentrer. C'est ma partie préférée du voyage. Quelques sièges derrière moi, un magnifique costume vert qui est monté à la dernière minute. Vert pistache. Impossible de le rater. Même de dos, je l'ai vu. Sitôt aussi, il a viré ses boots blanches et s'en engouffré dans la lecture de l'Equipe. Ça ne me viendrait jamais à l'idée de m'habiller de la sorte,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 13:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 août 2007

La grande vadrouille (7)

Tous les jours, j'ai croisée autour de la piscine. Impossible de la rater avec son deux-pièces Vichy blanc et rose, sa chevelure blonde en cascade et ses grosses lunettes fumées. Son air lascif est inimitable. En une semaine, je l'ai observée prendre un nombre invraisemblable de poses, toutes abouties par une moue de cinéma. Je ne l'ai pas contre jamais vue dans l'eau : au mieux, elle trempe ses pieds dans la pataugeoire. Et joue avec cet épais livre à moitié entamé qu'elle manipule plus comme un accessoire que pour le plaisir qu'elle... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 août 2007

La grande vadrouille (5)

Le soleil n'a absolument aucun effet sur ma sociabilité : même en bermuda, je demeure incapable d'adresser la parole à un inconnu sans raison. Surtout si c'est pour lui raconter, au bout de quelques minutes, que j'ai très bien connu le fromager de la place Monge, et qu'il me garnissait un grand Tupperware avec lequel je me régalais quand je partais en picnic avec des amis. Lui qui déjeune à la table d'à côté, pourtant, ça ne lui pose aucun problème. Il me précise même qu'à l'époque, il en avait pour à peu près 200 francs et que ça va... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2007

La grande vadrouille (3)

Pendant que les enfants jouent, je crois reconnaître une chanson qui m’est familière. Ce n’est pas la version que je connais, mais le refrain est inoubliable : C’est "Jambalaya". Mais qui écoute Hank Williams ici à plein tubes ? Je décide d’aller élucider le mystère. Surtout que d’autres tubes country lui succèdent. Y aurait-il une soirée cajun qui m’aurait échappé, entre "Les portes du Roussillon se donnent en spectacle" (placette Renouveau) et la soirée cinéma Gad Elmaleh avec "La Doublure"  (salle... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]