03 mars 2009

Le coup du Lapin

Après avoir clamé à qui voulait l'entendre que je n'étais pas un numéro mais un homme libre, j'ai fini par recevoir le 201. Le plus surprenant était que j'avais payé pour ça : j'avais même reçu en témoignage  un diplôme signé et sérigraphié attestant de ma qualité de membre. Je ne sais pas ce qui me plaisait le plus dans le fait d'adhérer à l'Association : le sentiment d'appartenir à une société invisible, à l'image de celle qui se dissimule sous une cagoule violette dans Les cigares du Pharaon ? Recevoir des images-chocolat... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 mars 2009

La clé Deschamps

Déjà, dans La gueule ouverte de Pialat, j'avais entrevu cette promesse un peu folle : et si cet éternel second couteau du cinéma français d'après-guerre avait en vérité l'étoffe d'un baron ? C'est chez Claude Berri que j'en ai eu la confirmation : et si nous étions un peu tous passés à côté de Hubert Deschamps ? Il est pratiquement la seule raison de regarder Le mâle du siècle, farce qui marche sur les plates bandes de Nous ne vieillirons pas ensemble sans jamais en retrouver la foulée. Niveau thématique, on reste dans la lignée de... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 février 2009

Ce n'est pas du luxe

Les disques parus il y a 10 ans n'ont pas de chance. Pas assez vieux pour être réédités, mais suffisamment pour être oubliés, ils attendent patiemment dans le couloir de la réhabilitation. C'est le cas de E Luxo So de Labradford,  qui n'a rien perdu de sa magie blanche (à l'image de la pochette, immaculée), et que son minimalisme a garanti contre la corrosion. Dire que c'est le disque le plus lumineux du trio n'est pas difficile puisqu'il est le résultat d'une stratégie d'effacement débutée avec le précédent, Mi Media Naranja,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 11:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 février 2009

Un ami informé en vaut deux

De mémoire de cinéphile, c'est la première fois que je vois une adaptation si fidèle que j'ai l'impression que les cases de la bande dessinée prennent vie devant moi. Pourtant, le pari était loin d'être gagné d'avance : transposer au cinéma un manga dont l'intrigue court sur 22 tomes (et même 24, si on compte la séquelle parue l'an dernier). J'avais été déçu par le dessin animé tiré de Monster, l'autre roman-fleuve de Naoki Urasawa : rythme trop lent, corps trop raides. C'était un peu la même chose que les bouquins, sauf que le... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 février 2009

Essie soit-il

L'année commençait comme une répétition de la précédente : Islands, The Wave Pictures ou Ra Ra Riot repassaient, et j'hésitais à y retourner. Non que leur précédent passage m'ait déplu, bien au contraire : mais je me demandais s'il ne valait pas mieux rester sur un très bon souvenir plutôt qu'aller au devant d'une possible déception, juste parce que l'effet de surprise n'est plus là. Et pourtant, Essie Jain. Alors que je n'ai pas écouté son nouvel album et qu'elle écarte d'emblée le splendide "Haze" suite à un problème... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2009

Pigeonné

Etat fiévreux, troubles nerveux, propos incohérents : ce sont des symptômes que je connais par coeur. Il y a quelques mois, Chad Vangaalen était responsable d'une subite poussée de fièvre. Elle n'avait pas duré très longtemps (la déception d'un concert en demi-teinte, après une session sans pile pourtant prometteuse, avait suffit à la faire passer), mais elle m'avait fait du bien. Quand mon corps sera devenu totalement insensible au virus de la nouveauté, ma vie sera bien triste et j'arrêterai d'écrire sur la musique. Mais ce n'est... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2009

Mon Amérique à moi

Depuis les coulisses, à quelques instants d'entrer en scène, les garçons s'étaient concertés. Philippe Dumez m'a dit qu'il venait, alors je compte sur vous, les mecs. Il faut qu'on lui en mette plein la vue pour qu'il parle de nous sur son blog. Frabou, dès que tu commençes à avoir chaud, tu enlèves ton dufflecoat pour bien qu'il voie que tu portes une chemise à carreaux à boutons nacrés en dessous. Avec ta barbiche à la Graham Nash, il devrait craquer. On chante bien à trois voix sur les premiers morceaux pour lui montrer que nous... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 15:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 février 2009

Complètement à l'Ouest

L'Ouest ne m'a jamais fait rêver. Ni celui de Blueberry, ni celui de John Ford, ni celui de Sergio Leone. Je ne suis même pas sûr d'avoir lu tous les Lucky Luke. Sans doute la science-fiction a, quand j'étais enfant, représenté un pôle d'attraction plus fort et je me suis envolé en direction des étoiles pour ne jamais redescendre. Pourtant, j'ai le goût de la poussière et du mescal au fond de la bouche depuis quelques semaines. Si j'ai toujours été très fan de Matthieu Blanchin (Le val des ânes, et Accident du travail, deux... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 10:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 février 2009

Canal Jimmy

A la fin de l'émission, chacun avait la possibilité de partager un de ses coups de coeur avec les auditeurs et Jean-Christophe avait choisi ce fascicule américain délirant, à la fois très classique par son dessin et très moderne par sa mise en page : le même personnage apparaissait à la fois sous la forme d'un enfant et d'un adulte. Dès les premières pages, il mourrait dans son sommeil et était accueilli au ciel par un super-héros masqué. Un peu plus loin, il se remémorait un épisode de son enfance où, pour pouvoir prendre les... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 février 2009

Le changement dans la continuité

J'essaie le rouge avant de décider que le violet me va encore mieux. Et c'est en sortant de la cabine que le doute m'étreint : si le second est mieux, faut-il que je prenne aussi le premier ? Ne vaut-il pas mieux que j'achète deux violets plutôt qu'un de chaque ? Les mêmes ? Oui, les mêmes. Est-ce que je consomme deux marques différentes de céréales ? Est-ce que je change de baguette tous les jours ? L'an dernier, porté par l'enthousiasme, j'ai acheté quatre fois le même jean. La coupe me plaisait, le prix me le permettait, alors j'ai... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]