14 juillet 2007

En week-end avec Emmanuel

Je ne connais pas beaucoup d'auteurs de bandes dessinées susceptibles de réussir à la fois un récit historique (La guerre d'Alan), un témoignage bouleversant sur l'action d'une association humanitaire (Le photographe), une fable fantastique dans un esprit très XIXème siècle (Le capitaine écarlate), un conte philosophique (Les olives noires), de mener de front deux des meilleures séries pour enfants (Ariol et Sardine de l'espace), d'avoir signé un des albums les plus poétiques de ces dernières années (La fille du professeur)... En... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juillet 2007

La rose verte

Il existe des dilemmes auxquels l'homme moderne n'est pas préparé. Prenez Stéphane. Stéphane aime sa femme et Stéphane aime Al Green. Alors Stéphane invite sa femme au concert d'Al Green. Jusque là, tout est simple. Quelques minutes avant le début du concert, alors que le couple est déjà dans l'enceinte du Grand Rex, Stéphane se voit proposer une place au premier rang. L'occasion unique de voir le Révérend de près, de très très près : de plus près qu'il ne pourra sans doute jamais l'observer. Mais une seule place, pas deux. Et il ne... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 juillet 2007

Le repos du bradé

C'est Guillaume qui est arrivé le premier : comme promis, il était en short et ruisselait de sueur. Il venait d'achever son footing dominical au bois de Vincennes. Benjamin et un copain lui ont emboîté le pas à quelques minutes près, mais les consignes ont été respectées : tout le monde a attendu que la grande aiguille soit sur 14h00 pour commençer. Ensuite les invités se sont succcédés très régulièrement. Erwan a amené des fleurs, Violaine des cookies, Pascal un jus d'orange. La grande Zouzou a offert des dessins sur des post-its à... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
07 juillet 2007

Auto (rock) critique

Pourtant j'aime bien Nick Kent. Je suis rarement ses recommandations dans Libération, mais je relis régulièrement L'Envers du rock, livre qui a l'élégance d'être à la fois très bien documenté (première main oblige), très bien écrit et très bien traduit - choses qui, avant que les éditions Alliane  s'attaquent aux tables de la loi dictées par Nick Tosches, Greil Marcus ou Nik Cohn, n'étaient pas aussi fréquentes. J'aime bien Nick Kent parce qu'il ne se donne pas en représentation permanente comme certains de ses collègues. Aussi... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 juillet 2007

Nos amis les AGM #3 : Michael Andrews

Paru il y a juste quelques semaines, le premier album de Michael Andrews n’a pas fait grand bruit. Et pour cause : difficile, avec une voix aussi douce, de se faire entendre par-dessus les vociférations des poissonniers. Pourtant, à y jeter une oreille un peu plus attentive, son timbre rappelle beaucoup celui d’un autre grand sensible : pas moins que Robert Wyatt. Un Wyatt plus porté sur le format chanson et les instruments à cordes que l’original, mais qui partagerait le même goût pour les ambiances cotonneuses. Sans parler des... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 juillet 2007

Diogènisation

Il y a quelques semaines, j'ai l'occasion de discuter avec Dominique A. à la sortie d'un concert, et il me vante les mérités d'un groupe américain que lui ont fait découvrir ses camarades de tournée. Je me promets de le noter quelque part et évidemment le lendemain je l'ai oublié. Heureusement, en me promenant sur le site qui lui est consacré, je tombe sur un billet qu'il a récemment posté et sur lequel il fait également mention des américains en question : Beauty Pill. Je me rends sur leur page myspace et je découvre Ann The Word, un... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2007

Plein comme un 9

Tout ça, c'est la faute à Jean-Luc. Il ne m'en aurait pas parlé, je ne serai jamais allé voir. Mais la tentation était trop grande. Je dirai même plus : à portée de télécommande. J'étais même surpris que personne ne m'en ait parlé avant puisque l'évènement remonte à octobre 2006. J'ai commencé par ne pas y croire. Je jetais un coup d'oeil régulièrement sans jamais tomber dessus. Jean-Luc n'est pourtant pas le genre à bobarder. Et puis, un matin que les zouzous s'étaient réveillés trop tôt et réclamaient les dessins animés, je l'ai... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 juillet 2007

La solution Garnier

Pendant deux ans, j’ai régulièrement fait les libraires d’occasion à la recherche d’un livre dédié aux disques déclassés. J’aurai très bien pu l’acheter neuf, mais ça me semblait plus cohérent de le trouver en seconde main. Et j’ai mis la main dessus un jour que j’avais besoin d’être consolé : je venais de me rendre compte que le nom de mon recueil de nouvelles avait déjà été utilisé. Je n’avais pas encore envoyé mes manuscrits que le bouquin était déjà là, devant moi, avec le même titre sur le tranche. Et plus, il avait l’air... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 juin 2007

Après le pitcheur, le shunteur.

Elle devait avoir à peu près 4 disques à passer : David Guetta, Beat It, Black Eyed Peas et ... et... en fait, elle n'en avait peut-être que trois. Elle les jouait dans un ordre aléatoire, en les coupant systématiquement avant la fin. Elle ne passait jamais le solo de Van Halen. J'ai failli aller la voir pour lui réciter l'Evangile selon St Eddie. Mais j'ai décidé de laisser filer en attendant ma revanche : l'année prochaine, je pose ma candidature comme DJ à la kermesse de l'école.
Posté par philippe dumez à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juin 2007

Pitché avoué est à moitié pardonné

C'est au plus profond de la nuit que j'ai découvert, médusé, la dernière tendance qui fait fureur chez les disc-jockeys. S'il arrive que, pour améliorer la dynamique d'un tube (voire lui en donner tout court), certaines radios accélèrent légèrement son tempo à l'antenne, le nombre de réussites de cette méthode - connue sous le nom de pitching - se compte sur les doigts de la main d'un grenadier ayant oublié de lâcher son engin à temps : mis à part le ravalement offert par Fat Boy Slim au "Brimful of Asha" de Cornershop, je... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]