10 août 2009

Je m'appelle Coraline

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} ... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 14:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 juillet 2009

Le cercle des séries disparues

A l'origine, il s'agissait juste d'un trafic de VHS entre initiés. Tu ne connais pas ? Attends, c'est dément. Je vais te passer une cassette, tu vas voir. En plus, c'est en VO sous-titrée. Les produits échangés sous le manteau portaient les noms de Seinfeld, King of The Hill ou Doctor Katz. Et j'y ai pris goût, finissant par acquitter un abonnement mensuel auprès d'un cablo-opérateur pour avoir ma dose hebdomadaire de séries américaines. Difficile d'imaginer, à l'heure à Série Club et Canal Jimmy recyclent des Navarro et des Médecins... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 juillet 2009

Les ailes du Desire

En fait, je vous mens. Depuis des années, je me suis construit un avatar : le chantre du folk dépressif et du rock sous lexomil. Je ponds trois paragraphes dès que j'aperçois une chemisette à carreaux qui accorde son banjo. J'achète le t-shirt et un exemplaire du premier album à la sortie du concert. Je porte la barbe et des imitations Converse, mais ce n'est que pour mieux vous abuser : au fond de moi, je suis toujours le même vieux fan de new-wave que j'ai toujours été. Celui qui rachète en CD les deux premiers albums de... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 10:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juillet 2009

Me and Mr Mulcahy

Peu de chanteurs me bouleversent autant que Mark Mulcahy. Je me souviens encore très bien d'entendre pour la première fois "Pull The Wagon" chez Bernard Lenoir, d'être étourdi par son crescendo et par la prouesse du vocaliste dont la plainte résonne comme un écho. Je suis allé acheter Me and Mr Ray quelques jours plus tard, enregistré à Paisley Park Studios par un groupe réduit à sa plus simple expression : Ray Neal (guitare) et Mark Mulcahy (chant). En choisissant cette formule proche de l'acoustique, Miracle Legion ... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 juillet 2009

Un pendu à Pantin

En matière de concert improbable, ça s'annonçait comme une date à ne pas manquer : Dean & Britta à Pantin, en conclusion d'une semaine parisienne qui les aura vu se produire trois soirées d'affilée à l'Eglise Saint-Eustache pour une performance autour des Screen Tests d'Andy Warhol. Mais où ça à Pantin ? Au Pavillon Baltard ? Non : au Dynamo de Banlieues Bleues, à la sortie du métro Aubervilliers Pantin 4 Chemins. Mais qui a envoyé nos amis américains au-delà du périphérique ? Et surtout : qui va aller les applaudir un samedi 18... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 10:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 juillet 2009

Appelez-moi Philippe Doomez

Je me demande parfois si je ne suis pas un hardcore gamer dont on a effacé la mémoire et qui a été réinséré dans la vie "réelle" après qu'on lui ait implanté des souvenirs qui ne sont pas les siens. Car, aussi efficace qu'ait été mon lavage de cerveau, je rechute parfois. Et toujours de la même façon. Pourtant, depuis la fin de "Half Life" (voir Plus jamais malade en grenouillère), je n'avais pas touché au moindre first-person shooter. J'avais consacré la mémoire de mon PC a des activités moins barbares, et... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 juillet 2009

Au bonheur des Dan (2)

A l'heure indiquée, avec la précision des spectacles réglés au millimètre, le groupe pénètre sur scène. Pas Steely Dan : juste ses accompagnateurs, au nombre de 11 (!) dont 4 cuivres et 3 choristes. Ils chauffent la salle le temps que Walter Becker et Donald reçoivent la standing ovation qui leur est dû. Mais ce plébiscite est de courte durée, puisque tout le monde est à nouveau assis quand le premier morceau commence. Il faut dire qu'il y a de quoi tomber de haut : il s'agit d'une version avachie de "Reelin' In The Years".... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 13:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 juillet 2009

Au bonheur des Dan (1)

Au moment d'entrer de pénétrer dans le couloir de l'Olympia, j'hésite encore à revendre mon billet à la sauvette. Et si tout ceci n'était qu'une folie, à commencer par la somme que j'ai du débourser pour assister à cette soirée (95 euros, frais de location et réservation inclus) ? Je passe une tête dans la salle pour apercevoir le groupe de première partie, et je la ressors aussitôt. C'est tout ce que j'appréhendais. Assis sur les marches, au milieu de sosies de Walter Becker en train de finir leur club-sandwich, j'essaie de me... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 22:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 juin 2009

Get Yer Yaya's Out

L'organisateur du concert m'avait prévenu  : viens tôt, ça risque d'être blindé comme un oeuf, et j'avais encore en mémoire l'expérience de la fois précédente. Acculé contre la porte du bar, je tendais l'oreille dans l'espoir d'intercepter une mélodie entre deux conversations avinées et le bruit du tiroir-caisse. J'étais arrivé un peu tard,  et j'avais très certainement sous-estimé le bouche-à-oreille autour de cette date solo qui tombait quelques semaines après l'Olympia. Au bout de deux morceaux, j'avais plié bagage,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juin 2009

L'aigle noir

A peine rentré du Japon, eMusic m'informe de la sortie d'un nouvel album de James Blackshaw : qu'est-ce que tu attends pour aller l'acheter plutôt que de te retrouver à télécharger n'importe quoi la veille de l'expiration de ton forfait ? Ce n'était pas tout à fait formulé de la sorte, mais c'est comme ça que je l'ai interprété. Cet appel du pied tombait de toute façon à point nommé : comme je l'ai précédemment raconté, je ne décroche pas de Running To The Ghost, fasciné par le pouvoir évocateur de la musique de ce guitariste anglais... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]