14 décembre 2007

Copenhague, Texas

J'ai beau ne plus télécharger illégalement aujourd'hui (je vous prie de fermer les yeux sur quelques live), je continue à fréquenter les blogs albums, non pas pour tester mon degré de résistance à la tentation, mais pour me tenir informé des sorties. Car je n'ai pas à ce jour trouvé de sites aussi complets que ceux tenus par le côté noir de la force. Bolachas Gratis est à plus d'un titre exceptionnel : d'abord par la fréquence de son actualisation (quotidienne), ensuite par sa spécialisation (amis du folk neurasthénique, du math-rock... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2007

All that Jason

Évidemment, en ce moment, vous courez les magasins sur l'heure du déjeuner. Vous avez bien feuilleté les suppléments cadeaux de vos magazines préférés, mais vous n'avez trouvé que des idées chères, et pas souvent surprenantes (mis à part le coffret 3CD des Peel Sessions de Cinerama, vu dans Télérama, et dont j'avais oublié jusqu'à l'existence). Résultat : vous êtes un peu pris au dépourvu. Il y a bien des trucs dont j'ai parlé sur mon blog, mais vous ne vous souvenez plus exactement de quoi. Et puis mes mangas préférés ont l'air... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 décembre 2007

Devine qui vient deaner ce soir ?

Pendant toute la saison 1 de Dexter, je me suis plu à trouver que le prothésiste de l'hôpital ressemblait de manière étonnante à Dean Wareham : même beauté un peu grave, même cheveu un peu fou et même charme fatal. Deux jours après avoir vu l'épisode final, l'occasion m'est offerte (le hasard n'existe pas, souvenez-vous) d'aller vérifier de près : Dean Wareham se produit à la Flèche d'Or, sous l'appellation "Dean & Britta", duo qu'il a formé avec la bassiste de Luna à la dissolution du groupe. Même si c'est certainement... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2007

Drôles de dames

Vraiment, je ne m’arrange pas. Après m’être découvert une passion pour les mangas catastrophe mettant en scène des enfants, le dub step et les imitations Converse taille 39, voilà que je me retrouve ému par les ménagères américaines blondes d’une quarantaine d’années dans les séries télévisées. Ça a commencé par Julia McNamara, l’épouse de Sean. Pourtant, je ne vois pas trop ce que je lui trouve. Elle vit dans une maison aménagée sans aucun goût, se tape un peu n'importe qui (l’étudiant, le baby-sitter…) et se remet à... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 novembre 2007

Kimania

Kim Fahy n'obéit à aucun standard de la pop contemporaine. Il apparaît absolument quand il veut, et si possible quand personne ne s'y attend. Il ne tourne pas. Il produit en studio des disques sous un nom de groupe (qui n'en est pas un) : The Mabuses. Sur les pochettes qu'il réalise lui-même, il utilise une imagerie désuète qui n'est pas sans évoquer Meliès ou Fritz Lang. Diverses légendes courent sur lui : on l'aurait croisé rue d'Oberkampf coiffé d'un béret. Il parlerait français comme vous et moi. Il aurait enregistré aussi bien en... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 novembre 2007

La tête de l'emploi

Jusque-là, je pensais benoitement que L'Ecole emportée m'avait emmené au bout de mes peurs et je dormais sur mes deux oreilles. C'était avant que je mette le nez dans Dragonhead. Evidemment, puisque le hasard n'est qu'une invention, c'est exactement par le même biais que j'ai eu connaissance de cette série : en commençant par emprunter un tome à la bibliothèque, avant de me retrouver obligé de tous les acheter, le souffle coupé, pour vite découvrir la suite. Je ne sais pas du tout d'où me vient cette fascination pour les mangas... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

26 novembre 2007

Une vraie brèle

Il n'avait pas l'air d'être clochard, il n'avait pas l'air d'être saoûl non plus, mais c'est quand il a commencé à parler tout seul à voix haute sur ce quai de métro désert que j'en ai déduit qu'il y avait pourtant quelque chose qui déconnait. "Y'en a qui sont prêts à payer 60 euros pour aller voir un mec qui chante les chansons de Brel. Mais c'est pas qui qu'il faut écouter, c'est Brel. Il faut acheter les disques de Brel, de Ferré, de Brassens... Le mec, il chante les chansons de Brel, et il ne paie même pas ses impôts en plus... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 novembre 2007

The Stanley Brinks Preservation Society

Ca doit bien faire deux ans qu'il n'a pas joué sur Paris : une éternité, quand on se souvient qu'il n'y a pas si longtemps encore, pas un mois ne passait sans qu'il ne se produise quelque part, ne serait-ce que quelques titres lors d'un open mic. Mais depuis qu'il a quitté Paris pour Berlin, il se fait rare. Sans pour autant chômer : il revient d'une tournée de 15 jours en Italie et s'apprête à filer en Norvège. Fidèle à la tradition, il propose toujours une série de CD-R à l'incomparable parfum homemade, obéissant à une charte... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 novembre 2007

Hopper de rien

Elle est venue me chercher au milieu de la foule, m'a pris à la gorge et ne m'a pas lâché sans même que nous ayons eu le temps de faire connaissance. Je ne me connaissais pas une attirance pour ce genre de fille autoritaire, mais je n'ai pas pipé mot. Je suis resté les yeux rivés sur elle, le souffle coupé, jusqu'à la fin du concert, oubliant même le groupe dont elle fait partie et dont elle partage le chant. Rien ne me préparait pourtant à cette séduction aussi directe qu'inattendue. La dernière qui m'avait fait le coup, c'est Lisa... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 novembre 2007

Ces pieds sont faits pour marcher

En sortant de l'école, je commence par raccompagner Mathieu jusque chez lui puisque ça fait un moment que je ne l'ai pas vu, et plutôt que de prendre la 3 et de rester planté à Réaumur-Sébastopol si la 4 ne fonctionne pas, je préfére remonter l'avenue de la République pour prendre la 2. Je laisse passer une première rame, pleine comme un oeuf, et parce que "la prochaine n'est que dans 5 minutes". Mais impossible également de pénétrer dans celle-là à moins de piétiner mon prochain, ce qui n'est pas inscrit dans mes gênes. Je... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]