22 août 2008

Les 4 saisons de Peggy Adam

Je ne sais plus depuis combien de temps je connais Véra et Marie, mais j'étais certainement loin de me douter, en faisant leur connaissance, que je passerai autant de temps avec elles. Marie, à l'époque, vivait une histoire compliquée avec Paul; Véra, quant à elle, se contentait de relations éphémères en rêvant du grand Amour. La première posait pour des étudiants aux Beaux-Arts pendant que la seconde s'investissait dans l'action culturelle. Et puis la vie a battu les cartes différemment : Véra a perdu son boulot et Marie est tombée... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 août 2008

Le Cass du siècle

Ca faisait plusieurs fois qu'il s'approchait du but sans l'atteindre. Si bien que, sur la pointe des pieds, il a fini par y parvenir. A force de vouloir imiter Alex Chilton sur le troisième album de Big Star, Cass McCombs y est arrivé. Et l'illusion est tellement parfaite qu'elle donne le chair de poule. Il y a, sur Dropping The Writ, des moments de grâce à même de confrondre le chiltonien le plus chauvin (essayez "Morning Shadows" par exemple). Surtout que la ressemblance ne s'arrête malheureusement pas au timbre de voix :... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 août 2008

La main à la pâte

J'ai préparé la tarte au thon et à la tomate, le gâteau aux carottes, le sauté de veau minute, le saumon vapeur fromage blanc au raifort, les friands au jambon, la crème de courgette à la vache qui rit, le feuilleté de tomate et de courgette à la mozarella, les gnocchis à la crème d'avocat et les pâtes fraîches au saumon fumé façon carbonara, tout ça parce que j'aimais bien les illustrations. Au premier abord, j'ai cru que c'était Tony Papin et j'ai presque acheté ce livre de recettes pour cette unique raison. Même si, entre temps,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 08:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 août 2008

A pas de géant

Les 25 ans de la sortie de Soul Mining ne seront pas marqués par une édition définitive du chef d'oeuvre de The The : la version remasterisée ne comporte malheureusement aucune des versions maxi de l'époque ("Uncertain Smile", "This is The Day", "Soul Mining"), ni aucun des 5 titres bonus inclus sur la cassette audio. Si j'en crois le tracklisting, l'album comporte même un titre de moins ! Il faut donc se contenter du disque et rien que du disque : cette réponse venue d'Angleterre aux expériences... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 août 2008

[RE] Le vieux Camper

C'est grâce à John Porcellino que j'entends pour la première fois parler de Camper Van Beethoven. Plus précisément dans cette histoire où il taille la route en compagnie d'une certaine Tina pour laquelle il a le béguin au son de « Where the Hell Is Bill ? ». Et puis il y a Hugues. Je le rencontre à un showcase de Yo La Tengo lors duquel il n'arrête pas de réclamer une reprise de Half Japanese. C'est un boulimique de musique, limite obsessionnel quand il s'agit de certains sujets : Jad Fair, King Missile, Daniel Johnston, Ween et... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 août 2008

[RE] My dead paire of Converse

Je les avais repérées dans cette vitrine avenue de la République : montantes, bordeaux et bleues. La particularité résidait dans le fait qu'elles étaient non pas en toile mais en cuir. Des Converse en cuir, on aura tout vu. Je m'étais extasié dessus et Moutarde avait compris le message. Lorsque mon anniversaire approche, j'aime bien laisser traîner des indices évidents pour faciliter le travail de ceux qui relèvent le challenge de me trouver un cadeau. J'ai toujours été dur à gâter. Il faut dire qu'en bon fils unique, j'ai toujours... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 août 2008

[RE] Ce charmant coeur

Alors que j'aurais été incapable de les raconter, ces scènes ressurgissent de mon subconscient comme par magie. Un éclaireur crapahute avec des pigeons-voyageur dans une cage. Les pensionnaires d'un asile investissent un village déserté pour le faire basculer dans un univers poétique. Deux armées adverses se croisent sans s'apercevoir. Et puis Geneviève Bujold. Ou plutôt Coquelicot, une jeune équilibriste en tutu jaune. J’étais tombé amoureux d'elle dans «Obsession» de De Palma, mais, dans "Le Roi de coeur", elle est... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2008

[RE] Je ne bande plus

Depuis six mois, je ne bande plus. Je fais la chasse à la FE-I, à la Ferro Maxima, à la UR, à la HF et à toutes leurs consoeurs magnétiques. Après tout, je crois qu'il n'y a rien de plus agaçant que les cassettes. Ca s'empile mal, ça finit toujours par se casser la gueule, et quand la charnière pète, le boîtier devient très difficile à manipuler. Il n'y a jamais suffisamment de place sur la jaquette pour écrire le nom de tous les morceaux, comme il n'y a jamais de place sur la bande pour tous les titres. Ou alors il y a un blanc, et... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 août 2008

[RE] La fête de Pak

Pak et moi, ça doit faire un an qu’on se connaît, peut-être deux. Je ne le vois que tous les trois mois et jamais plus d’une demi-heure à chaque fois, mais je le retrouve comme je l’ai quitté, avec le même sourire, le même sens de l’accueil et le même coup de ciseaux. Ah oui, Pak est coiffeur. Il tient un salon rue du Chemin Vert et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas investi dans le décoration. Deux grandes glaces, un portemanteau et un néon pour tout décor, un vieux Voici et un 20 Minutes de la semaine dernière pour... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 août 2008

[RE] La country fait sortir le loup du bois

C'est une de ces légendes urbaines qui circulent par le biais du bouche-à-oreille entre ceux qui savent : il existerait, dans les magasins Carrefour (et seulement les magasins Carrefour) un coffret country quasi-exhaustif : 20 CD remplis jusqu'à la gueule d'enregistrements originaux et restaurés balayant toute la genèse du monde merveilleux des vestes à franges et des cravates de cow-boy. Un livret bien documenté accompagne cet ensemble séminal vendu pour la modique somme de... 14.99 euros. Oui : 14.99... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]