03 juillet 2008

Un jour mon Prince reviendra

C'est en lisant le dernier numéro de Musiq (qui lui est consacré) que je me suis rendu compte que Prince avait 50 ans. Un demi-siècle ! En fermant les yeux, il me semble encore le voir sur les murs de ma chambre d'adolescent, chapeau à voilette et pantalon moulant, poster grandeur nature de la période "When Doves Cry". Je n'ai pas vu Prince vieillir étant donné que je ne l'ai pas vu depuis très longtemps : depuis ce rendez-vous écourté au Parc des Princes le samedi 16 juin 1990 où, pour une raison tenant autant du caprice... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 juin 2008

Pour cent balles, t'as plus de boule

Vous n'avez pas idée du garçon casanier que je suis. Ma semaine obéit à des rituels immuables. Je vais à la piscine tous les mercredis au même endroit et à la même heure. Je fais les commissions tous les samedis matins au même supermarché et j'achète les mêmes produits. Je pose la même question aux enfants tous les soirs, celle-là même que me posaient mes parents et qui m'exaspérait. Une à deux fois par semaine, je pratique une expédition punitive chez Joseph Gibert, rayon bande dessinée et manga, inévitablement suivie du même... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 juin 2008

L'assassinat du Père Noël

Pendant presque 30 ans, j'ai respecté ce rituel immuable. D'abord l'attendre, pendant des mois. Le guetter dans la boîte aux lettres. Ensuite en caresser la couverture, en apprécier l'épaisseur, avant de commençer à le feuilleter. Toujours par les dernières pages, pour arriver directement à l'essentiel. Et m'y perdre ensuite pendant de longues heures, dressant les listes les plus délirantes pour le plaisir de les reprendre à zéro le lendemain. Ne rien cocher, ne rien corner : respecter son caractère sacré. Ne le jeter qu'au moment... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 juin 2008

I Just Called To Say I Love You

Après avoir égaré son portable, elle a envoyé un message à ses amis sur Facebook pour qu'ils lui renvoient leurs coordonnées. Evidemment, tout le monde a fait un "répondre à tous" et en fait profiter les autres. C'est globalement totalement inintéressant, sauf cette dernière intervention : AU DEBUT JE ME SUIS DIT QUE TU AVAIS EFFACE MON NUMERO ET QUE TU REGRETTAIS MAIS APPAREMENT JE SUIS PAS LE SEUL. C'est un peu une histoire en une seule phrase, avec ses sous-entendus et ses non-dits. Un grand bout d'intimité publié par... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 juin 2008

Cher service relation abonnés de Télérama

Je reçois ce matin votre seconde relance me proposant de me réabonner à tarif tout à fait préférentiel, et j'ai du mal à apprécier "les avantages qui (me) sont réservés". En effet, depuis votre première relance, un site de vente par correspondance m'a proposé la même formule pour 56,32 euros, alors que votre offre se monte encore à 84,90 euros. J'ai été un peu surpris de voir qu'un tiers proposait des conditions plus avantageuses que les vôtres, aussi j'ai sauté sur l'occasion. Une semaine plus tard, je me suis rendu... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 juin 2008

Sans chemise, sans pantalon (thaï)

Je suis victime d'une recrudescence de spams, et la grande nouveauté est qu'ils s'adressent désormais à moi en français. Malheureusement, plutôt que de potasser la méthode Assimil, ils ont préféré passer directement par la case "traduction automatique". Ce qui donne aussi bien des merveilles comme : "Si vous avez des problemes pour l'avoir dure, j'ai une solution pour vous" que des résultats étranges comme : "Nos logiciels sont Tres kostenguenstig, original et voell funktionsfaehig". Jusqu'à ce que les... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

30 mai 2008

Où sont tes racines, Nashville ou Barbès ?

Tati met en vente actuellement les billets d'avion les moins chers vers les Etats-Unis : 3,99 euros. Le prix d'une chemisette country du plus bel effet, surpiqures apparentes et boutons nacrés, disponible en 5 couleurs (mais la noire, elle déchire). Seule petite fantaisie : la mention "casual", brodée sur la pochette droite. Ne les cherchez pas au rayon homme, paradis de la sportswear bon marché : c'est chez les enfants qu'elles vous attendent. Elles sont disponibles jusqu'au 14 ans, soit l'équivalent d'une taille small... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2008

J'en ai brassé

J'ai beau essayer d'oublier les gens quand je suis sous l'eau, ils me font toujours aussi peur. Il y a cette vieille avec un pince-nez qui reste toujours près du bord et qui vous fixe. C'est à se demander si elle n'est pas venu rien que pour mater parce que sa télé est en panne. Elle a essayé une fois de me prendre à partie au sujet de ces jeunes arabes qui chahutent, pourquoi est-ce que le maître nageur ne leur dit rien, là aussi, il y a du laxisme. Du laxisme, et des tasses qui se perdent, pauvre conne. Il y a aussi ce patapouf que... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 mai 2008

Some Like it Botte

Cette saison, j'en aurai vu de toutes les couleurs. Des hautes et des basses, des bouts carrés et des bouts ronds, des cuissardes et des mi-molets, des élastiquées munies de boucles à strass et des daims marron foncé, des fermetures à zip et des fourrures blanches, des talons plats et des trépointes débordantes, des plissées sur la jambe et des doublure en textile mesh, des vintage et des imitations, des 3/4 avec col doublé cuir et des nubuck huilé, des vinyles imperméabilisés et des revers chaussette sur le haut, des imprimés... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 22:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 mai 2008

Au pays des amnésiques, les ingrats sont rois

Je dois bien le croiser une fois par semaine en allant prendre le métro et je me demande à chaque fois d'où je le connais. Son visage m'est familier, sans que je parvienne à en savoir plus. Est-ce que je le salue d'habitude ? Est-ce que je lui adresse la parole ? Ma mémoire refuse de me délivrer des informations supplémentaires. Accès verrouillé. J'ai l'impression d'être coincé dans un jeu vidéo et de ne pas pouvoir passer au niveau suivant parce qu'il me manque une clé : le contexte. C'est assez gênant. Peut-être est-ce un... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]