20 avril 2008

Les secondes premières fois (3)

Les compiles trop bien faites ont cet effet secondaire dangereux : elles tuent les albums. Je suis tombé amoureux de Kevin Ayers en découvrant son Best Of. Mais quand j'ai voulu aller plus loin et que j'ai commencé à écouter ses albums, j'ai été invariablement déçu : leur substantifique moelle avait bien été prélevée par un certain Phil Smee, responsable de la sélection du Best Of. Actuellement, je traine avec le souvenir d'une compile de Donovan que j'avais acheté en vinyle. Un double album à la pochette criarde (une photo du... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 19:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 avril 2008

Les secondes premières fois (2)

J'ai dû écouter le vinyle une ou deux fois : ça m'avait l'air intéressant, mais je suis vite passé à autre chose. Il faut dire qu'il faisait partie d'un lot que j'avais acheté pour un prix défiant toute concurrence, et que j'avais un peu tout survolé sans vraiment m'attarder. Je l'ai joué en blind-test une fois et offert à JP ensuite, parce qu'il m'avait fait remarquer que c'était ce qu'il avait entendu de mieux cet après-midi là et qu'il n'arrivait pas à le trouver en CD. Le morceau en question s'appelait "Motel Blues",... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 01:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 avril 2008

Les secondes premières fois (1)

Si les raisons de bazarder ma discothèque vinyle ne manquaient pas quand j'ai commis cet acte que certains ont qualifié d'irresponsable, d'irréparable et d'insensé, j'ai la confirmation, semaine après semaine, d'avoir fait le bon choix. A force de reboiser continuellement la forêt, je finissais par ne plus voir ses plus beaux arbres. Et je redécouvre aujourd'hui en digital des disques que j'avais négligés en physique. Pour quelle raison ? Etait-ce une question de temps, d'envie, de matériel ? Je ne cherche pas à savoir : je me... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 avril 2008

Le prince Arman

La première fois que j'ai vu Arman Méliès, je ne savais pas que c'était lui. Il était déjà monté sur scène quand j'ai pénétré dans la salle, et je l'observais bâtir des cathédrales sonores avec sa seule guitare et des pédales d'effet  Ce n'était pas le premier musicien à se sampler en direct, mais l'enchantement obtenu, qui m'évoquait autant la mélancolie des Red House Painters que les fresques en cinémascope du label Constellation, était par contre inédit. Au début du morceau suivant, j'ai découvert qu'il chantait, en français,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
31 mars 2008

Le jeu de l'ouie

A ma naissance, une fée folk qui avait peut-être les traits de Judee Sill s'est penchée sur mon berceau et m'a jeté ce sort : toute ma vie, j'écouterais des traine-savates un peu dégarnis chialer dans leur barbe. J'ai beau essayer de passer à autre chose, j'y reviens sans arrêt, comme à la case départ de mon jeu de l'ouïe. Je touche même le pactole à chaque fois. L'an dernier, c'était Peter & The Wolf et Ben & Bruno. Et le premier trimestre n'est pas terminé que j'ai déjà pris les paris : Phosphorescent et Bon Iver. ... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 mars 2008

Reprises de (haute) volée

A force d'entendre les chansons de Dido à la radio, André Herman Düne a eu l'idée de se les rapproprier et en a réenregistré onze d'entre elles réduites à la formule guitare/voix. Sans vraisemblablement jamais en avoir entendu parler, Sexton Blake (pseudonyme emprunté au Sherlock Holmes du pauvre de la littérature anglaise) a eu la même envie : se payer quelques Goliath de la variété internationale. Que du lourd. Du très lourd même : "Bette Davis Eyes", "Oh l'Amour", "Hungry Heart", "The Logical... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 février 2008

Here Are The Young Men

C'était tellement gros que j'ai eu envie d'y croire. Alors, fébrilement, je l'ai téléchargé, sans savoir à quoi m'attendre : du lard, du cochon ? Mieux que ça : du velours. Depuis quelques jours, un enregistrement live du Velvet Underground datant de 1967 circule sur le net.  Et il est historique à plus d'un titre : c'est le seul datant de cette année à parvenir à nos oreilles, le groupe y interprète pour la toute première fois "Sister Ray" et... et... il comporte un titre inédit à ce jour, "I'm Not A Young Man... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 février 2008

Folkollection

Le jour où j'ai reçu un mail du label de Christophe Coline m'invitant à jeter une oreille sur les morceaux mis en ligne sur sa page myspace, j'ai tout de suite été étonné par sa faible fréquentation : à l'heure où des robots gonflent artificiellement les statistiques de frimeurs pour lesquels le marketing viral n'a plus de secrets, certains titres accusaient péniblement les 50 écoutes. Ca ne m'a pas paru rédhibitoire : bien au contraire, j'ai eu l'impression de tomber sur une délicieuse anormalité. Les chansons de Christophe Coline... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2008

Avec le dessous de la cuillère

La discussion survolait jusque là des questions qui ne m'empêchent pas de dormir : Volunteers est-il le meilleur Jefferson Airplane ? Les albums studio du groupe de Grace Slick ne sont-ils pas très en dessous des live ? Le tout premier Neil Young n'est-il pas souvent oublié au profit de Everybody Knows... ? J'acquiesçais sans voir venir l'attaque cardiaque. Qui n'allait pas tarder. Lovin'Spoonful, au mieux le groupe de trois singles ? J'ai cru que j'allais y passer. Si j'avais eu de l'alcool dans le sang, j'aurai trouvé le courage de... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 01:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 janvier 2008

Plastic, c'est fantastique

Depuis que les zouzous ont entendu "Ça plane pour moi" dans un épisode de Scoubidou, ils ne jurent plus que par Plastic Bertrand. Et j'espère leur avoir un peu coupé la chique quand j'ai sorti de la discothèque familiale une compile du bonhomme en CD, sans me souvenir vraiment pourquoi je l'avais achetée (si ce n'est que ça ne devait vraiment pas être cher). Je crois même que je ne l'ai jamais autant écoutée que depuis que deux jeunes fans la réclament à corps et à cris. Mais je ne me fais pas prier. J'adore les deux... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]