21 juin 2009

L'aigle noir

A peine rentré du Japon, eMusic m'informe de la sortie d'un nouvel album de James Blackshaw : qu'est-ce que tu attends pour aller l'acheter plutôt que de te retrouver à télécharger n'importe quoi la veille de l'expiration de ton forfait ? Ce n'était pas tout à fait formulé de la sorte, mais c'est comme ça que je l'ai interprété. Cet appel du pied tombait de toute façon à point nommé : comme je l'ai précédemment raconté, je ne décroche pas de Running To The Ghost, fasciné par le pouvoir évocateur de la musique de ce guitariste anglais... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2009

Au compte-gouttes

Comme il a du solder ses RTT avant le 31 mai, le plombier de l'internet n'a pas beaucoup été là ces derniers temps. Résultat : ça fuit à tous les étages. Après l'album de Grizzly Bear, ce sont les derniers Sonic Youth et Wilco qui ont connu récemment les mêmes infortunes, laissant les fans alléchés face à leurs responsabilités. De toute façon, je suis sûr de l'acheter quand il sortira, alors je peux bien le télécharger tout de suite, ai-je souvent entendu. Un raisonnement qui, en toute logique, conduirait à commencer à jouer avec les... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 14:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 avril 2009

Parce qu'il le vaut bien.

Qu'est-ce que que je vous disais l'an dernier ? Que les disques de 2007 n'ont pas dit leur dernier mot. Bonne nouvelle : en 2009, ils n'ont rien perdu de leur éclat, comme c'est le cas de You Can't Win de Dolorean. Je l'avais découvert dans le top 10 de Motel de Moka il y a deux ans, mais, sans doute pris dans le flot des MP3 à écouter, je ne lui ai pas tout de suite accordé l'attention qu'il méritait. Et pourtant, "Buffalo Guy" refusait de me lâcher. Peut-être parce que, dans le genre, c'est la plus belle chanson que j'ai... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 mars 2009

Les innocents

Il n'y avait qu'une voix exceptionnelle qui pouvait me tirer de cette diète verbale à laquelle je m'astreignais depuis quelques semaines. Sans doute la redécouverte de E Luxo So de Labradford a t-elle éveillé en moi le goût des ambiances cinématographiques et des climats atmosphériques. Guidé par Motel de Moka, j'actualisais jour après jour mes connaissances en la matière : Aaron Martin, James Blackshaw, Fursaxa, Paavoharju, The Sight Below, Sven Kacinek, Barzin, Arc Lab... De toute façon, vu l'attention que je porte aux textes en... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mars 2009

Los Angeles à la Ram

Plutôt que de se prendre la tête pour savoir si Ram est vraiment le meilleur album solo de Paul McCartney, une fine équipe réunie par l'excellent blog Aquarium Drunkard a décidé de passer à l'action et d'imaginer à quoi il ressemblerait s'il était enregistré aujourd'hui. D'ailleurs, c'est ce qu'elle a fait : chacun a pris son morceau favori, l'a dépoussiéré et l'a remis à sa place. La bonne surprise, c'est que le résultat est d'une étonnante cohérence : personne ne s'est amusé à prendre le bélier par les cornes ou à lui coller un... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 février 2009

Ce n'est pas du luxe

Les disques parus il y a 10 ans n'ont pas de chance. Pas assez vieux pour être réédités, mais suffisamment pour être oubliés, ils attendent patiemment dans le couloir de la réhabilitation. C'est le cas de E Luxo So de Labradford,  qui n'a rien perdu de sa magie blanche (à l'image de la pochette, immaculée), et que son minimalisme a garanti contre la corrosion. Dire que c'est le disque le plus lumineux du trio n'est pas difficile puisqu'il est le résultat d'une stratégie d'effacement débutée avec le précédent, Mi Media Naranja,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 11:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 janvier 2009

Martyn en voyage

Un jour de novembre 2000, j'achète Q Magazine pour tuer le temps dans l'Eurostar qui me ramène vers la Gare du Nord. Ce n'est pas en raison de l'artiste qui figure en couverture, mais pour le CD qui l'accompagne : une compilation estampillée "Essential Chill Out" et qui brasse sans complexe les époques : Kinobe, Fairport Convention, Moloko, Nick Drake, Grandaddy, Talk Talk... Aucun inédit, mais un choix de titres très pertinent. Et une révélation à la clé : Solid Air de John Martyn. Le son du vibraphone m'évoque... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 janvier 2009

Playmates

Si la paresse m'avait conduit, après un top 5 des concerts que j'ai ratés, à publier un classement des groupes dont je regrette de ne pas avoir parlé en 2008, les Mates of State auraient figuré en bonne place. Et même si Garrincha a récemment publié un article partant du même constat, je ne peux que repasser une couche derrière lui. Mates of State, le meilleur duo pop américain actuel. Le plus immédiat, le plus irrésistible, le plus attachant. Je ne sais pas combien de fois j'ai pu écouter "My Only Offer" depuis que je l'ai... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
22 décembre 2008

Ainsi parla Alzo

Durant mon séjour du côté obscur de la force, j'ai téléchargé beaucoup de disques estampillés "trésors cachés". De la sunshine pop, du folk anglais, de la musique brésilienne... Mon appétit était insatiable, à la hauteur de ma naïveté : grâce à un essaim de têtes chercheuses réparties aux quatre coins du globe, les murs de la discothèque idéale tremblaient. Le règne de Odessey and Oracle était mis en péril puisque de nouveaux chefs d'oeuvre étaient mis en ligne tous les jours. En fait, Rod Argent et Colin Blunstone en rient... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2008

Il était une fois dans le West

L'an dernier, à la même époque, je m'étais déjà fait avoir. Contre toute attente, j'avais acheté un disque qui n'avait rigoureusement rien à voir avec ce que j'écoute habituellement. Et je m'étais surpris à le remettre assez souvent, y trouvant des échos familiers comme celui de Third Eye Foundation, dix ans après la parution de You Guys Kill Me. Le disque en question s'appelait Untrue, et l'interprète Burial. Je ne me suis pas aventuré très loin dans le dub step, mais j'en ai passé le seuil avec curiosité. Cette infidélité au folk... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]