06 novembre 2008

Viens voir le docteur

Dans C'était demain de Nicholas Meyer, la machine à remonter le temps conçue par H.G. Wells ne peut fonctionner sans une clé située à l'extérieur du cockpit. Cette clé, Dr.Dog l'a jetée après s'en être servi pour remonter en 1971, l'année de la sortie de RAM et de Hunky Dory. Sur leur premier album, paru dans la foulée de Chaos and Creation in The Backyard, l'illusion était parfaite : Easybeat ressemblait à la récréation que Macca s'était accordée dans le dos de Nigel-les-bons-tuyaux, en déguisant son forfait sous un nom un peu débile... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 novembre 2008

La meilleure façon de Martscher

Pendant toute la seconde moitié des années 90, Built to Spill a remporté plusieurs années consécutives la palme du meilleur-groupe-du-monde-à-ne-pas-jouer-en-Europe. Des circonstances familiales ne permettaient pas à Doug Martsch de s'éloigner longtemps de son foyer, et on devait se contenter des disques. Tous plus excitants les uns que les autres, jusqu'à l'apogée, en 1997 : Perfect From Now On. Moins geignard que Radiohead, moins ridicule que The Smashing Pumpkins, c'est certainement, avec Butterfly Child, LE groupe qui aurait du... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 octobre 2008

Coming Out

C'était presque trop beau pour être vrai : un Mo'Fo à l'heure d'hiver, délocalisé de St Ouen à Bastille, avec une affiche sur deux jours ? Un Mo'Fo à dix minutes de velib' de chez moi, un soir où les zouzous sont à la campagne et pour lequel j'ai gagné une invitation grâce à la mailing-list de w-h-y ? Et puis quoi encore ? Est-ce que je ne suis pas en train de prendre des vessies pour des Mains d'Oeuvre ? Pourtant, à l'heure où je passe la porte, c'est à s'y méprendre. Et je ne suis pas le seul à avoir envie d'y croire : aussi bien... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 octobre 2008

Sarah Records

Au moment du rappel, mise en confiance par l'accueil chaleureux que le Centre Culturel Suédois lui a réservé, elle se lance dans un exercice jusqu'ici inédit : rendre hommage à ses modèles. Mais qui va t-elle choisir de reprendre, seule au piano ? Toutes les spéculations sont permises. Pas facile de voir clair dans le jeu de cette suédoise dissimulée derrière un pseudonyme espagnol et qui, sur la pochette de son premier album, jouait les sosies de Jean Seberg. I bought the postcard /Now I have to write the words / I left the country /... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 octobre 2008

L'île mystérieuse

Ils auraient pu choisir de commençer par leurs morceaux les plus immédiats, histoire d'atténuer la transition inévitablement abrupte entre le rappel d'Alphabeat, le groupe préféré des filles qui vont à la gym le mercredi soir, et leur entrée en scène. Mais, au lieu de ça, ils ont préféré attaquer par l'interminable "Vertigo (If It's A Crime)" qui clôt leur dernier album. Dans l'assistance, la confusion règne : quelques spectateurs se risquent à applaudir avant de se rendre compte que non, ce n'est pas fini, c'était juste un... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2008

Un coup de Jenny

Au sortir de la douche, je n'arrive pas à me décider : que choisir entre le t-shirt de sa première tournée solo (une tête de cowboy mal imprimée) et celui de la dernière apparition de son groupe (une vieille femme à la tête explosée) ? Je ne la vois qu'une fois par an, aussi je n'ai pas envie de la décevoir. En chemin vers notre rendez-vous, je planque mon alliance en fer blanc au cas où elle s'attarderait sur mes mains. Mais elle, que va t-elle porter ce soir ? Une longue robe country (2006) ou une tenue de playmate (2007) ? A ma... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

06 septembre 2008

Wave of Jubilation

La dernière fois que j'ai parlé d'eux, j'ai descerné aux Wave Pictures le titre de meilleur groupe du monde. C'était il y a 5 ans, à l'issue d'une soirée ébouriffante où, alors que leur discographie se résumait à un confidentiel Cd-R, ils avaient volé la tête d'affiche aux Mountains Goats. Je m'attendais à ce que ce concert les lance définitivement : bientôt, on n'entendrait plus parler que d'eux, et chacun se souviendrait avec émotion de ce soir de juin où il avait laissé passer le dernier métro pour entonner avec eux le... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 16:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juillet 2008

Le festin barbu

Évidemment, c’était l’outsider de la soirée. Leurs cinq albums ne font pas le poids face à Loveless, et peu sont ceux qui, parmi la foule qui se dirige vers le Zénith, bifurquent vers le Trabendo. Il faut dire que c’était ambitieux : remplir une salle de 800 places avec un groupe qui a rarement joué en France, si ce n’est là où on n'a pas forcément envie de le voir (en première partie de Pearl Jam à Bercy par exemple). Pourtant, depuis la sortie de l’orgiaque Okonokos, c’est devenu une évidence : le prochain passage de My Morning... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 juin 2008

Initials E.J.

Dans son séminal Playlist, Charles Berbérian raconte l'histoire d'un album qu'il a recopié sur mini-disc sans prendre le soin d'en indiquer la nature, et du mystère qui l'a entouré. Il l'écoute sans pouvoir l'identifier, sans que cette situation frustrante soit pour autant déplaisante. J'ai eu pendant plusieurs mois sur mon disque dur un morceau magnifique d'une interprète baptisée EJ. Le morceau a été mal tagué par la personne qui l'a encodé, et j'ai déjà oublié sur quel blog je l'ai téléchargé. C'est d'autant plus difficile d'en... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2008

Passé l'Iver

Il y a pratiquement un an jour pour jour, dans la foulée d'un concert de Of Montréal qui s'était terminé dans la rue, à brailler sur "Cell of 44" et "Starman" en compagnie de Kevin Barnes et de son compère costumé en ange, je démarrai ce blog. L'expérience était tellement intense que je ne pouvais pas la garder pour moi. Si les occasions d'alimenter I wanna be your blog n'ont pas manqué depuis, le concert de Bon Iver auquel j'ai eu la chance d'assister aurait très bien pu justifier à nouveau le fait que j'en crée... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]