09 juillet 2008

Trans-Galaxy Express

J'ai perdu l'habitude de prendre des bandes dessinées à la bibliothèque, c'est ce que je me dis chaque fois que je rapporte les livres que les enfants n'ont pas lu vu qu'ils sont restés dans le sac dédié à ce genre d'échanges. Pourtant je pourrai en profiter pour emprunter des mangas plutôt que d'acheter les premiers tomes de séries que je ne finis jamais (encore récemment : MPD-Psycho et Homunculus). Comme les oeuvres de Leiji Matsumoto : même si j'ai vu plusieurs fois Interstella 5555 : The 5tory of the 5ecret 5tar 5ystem, je n'ai... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 juillet 2008

Le petit conservatoire d'Aude

Pauvre Aude Picault ! Une semaine après avoir réalisé la couverture du numéro spécial festivals des Inrockuptibles, elle est la grande oubliée de leur dossier "filles & BD", alors que ce ne sont pas les occasions de parler d'elle qui manquent puisqu'elle enchaîne avec son second livre en moins de 3 mois. Et fait le grand écart entre le lectorat de Voici, pour lequel elle a crée le personnage de Eva, et les terreurs qui se refilent à la récré Tchô, où sont publiés ses Mélomaniaks. Soit une tribu d'irréductibles amateurs,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juin 2008

Le syndrôme du hérisson

C'est le nouvel argument en vogue auprès des éditeurs de bandes dessinée : associer un écrivain à une préface pour crédibiliser un ouvrage. Ou recueillir ses impressions dithyrambiques au dos du volume. La première fois que je m'en suis rendu compte, c'est quand Daniel Pennac et Alain Chabat se sont répandus en compliments sur La Vallée des merveilles de Joann Sfar, son plus grand ratage à cette heure. Anna Gavalda y est allé de son petit couplet au début de Aya de Yopougon, sans que sa présence soit à priori légitime. Et ce sont... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 juin 2008

Le Menu à 6 euros

Quatorze ans après le dernier numéro Mune Comix, mettant fin à une attente que je qualifierai d'intolérable, JC Menu revient au format dans lequel je le préfère : le périodique. Sans doute influencé par les Claudiquant sur le dancefloor de Luz, ce paradoxe vivant (c'est un des auteurs les moins prolifiques de sa génération alors que, éditorialement parlant, c'est un des plus importants) a décidé de se consacrer à une des vieilles lubies : le sillon interminable à la fin de la face d'un 33 tours, aussi appellé lock groove. C'est... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2008

Doha et moi

J'ai tellement été bluffé par Romance Killer de Doha que c'est à reculons que je suis vers allé vers Catsby, la série prépubliée sur internet grâce à laquelle l'auteur s'est fait connaître. Et si c'était moins bien ? De loin Catsby ressemble presque à un bande dessinée pour enfants : couleurs vives, univers animalier, expressions exacerbées. Autant d'indices qui se révèlent, dès les premières pages, être des fausses pistes : au détour d'une partie de pattes en l'air torride, Persoue offre à Catsby une cravate. Cadeau d'amoureux ?... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2008

Le salaire de la peur

- " Je ne sais pas comment dire... C'est horrible tout ça...". - "Tu t'y habitueras vite, va". Ce dialogue, tiré du tome 2 de Ushijima, usurier de l'ombre, résume bien l'esprit de la série : de tous les mangas précédés de l'avertissement "pour public averti" que j'ai eu l'occasion de lire, c'est certainement le plus abominable. J'ai eu un haut le coeur au milieu du tome 1, et il m'a fallu quelques jours avant de savoir si j'allais continuer la série ou pas. Ushijima propose des taux excessivement... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 14:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 mai 2008

Le pavé d'Osamu

A l'heure où l'on célèbre mai 68 et où la bande dessinée n'est pas en reste, il y a peu de chances malheureusement que Avaler la terre ait voix au chapitre. Alors qu'il s'agit pourtant du récit le plus révolutionnaire de Osamu Tezuka : au moment de disparaître, une mère fait promettre à ses sept filles de la venger en 1/ faisant disparaître l'argent, 2/ mettant à bas l'ordre et la morale et 3/ la vengeant des hommes. Parmi les moyens mis au point par les amazones, l'invention du dermoïde Z, une peau synthétique qui, sous couvert... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 mars 2008

Jarrystocratie

A ma grande honte, je n’ai jamais consacré la moindre ligne à Grégory Jarry alors que j’ai souvent fait du prosélytisme pour « L’Os du gigot »,  le recueil de ses meilleurs feuilles parus dans le fanzine Flblb. Grégory Jarry ne fait pas que se réapproprier un genre tombé en désuétude : reprenant à son compte les recherches qu‘avait effectué Jean Teulé avec Gens de France, il se sert du roman-photo à la manière d‘un reporter. Il interroge des témoins qui n’ont rien vécu de spectaculaire. Rien, sauf la transformation de la société... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 19:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 mars 2008

Picaugrammes

Je n'ai pas besoin d'un psy pour me l'apprendre : au fond de moi, je suis une fille. Je mets bien 5 minutes à choisir un t-shirt, je collectionne les paires de chaussures, je bois du light, j'adore dire du mal, je lis Elle toutes les semaines, j'ai acheté les deux tomes de La BD des paresseuses et je suis aux anges puisqu'un nouveau Aude Picault vient de sortir et qu'un journaliste a déjà revendu son service de presse chez Gibert Joseph (j'adore dépenser en me disant que j'économise : souvenez vous, je suis une fille). Vous ai-je déjà... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 mars 2008

Le Doha dans l'oeil

Comme si je n'avais déjà pas suffisamment de mangas japonais à découvrir, il faut aussi que je m'intéresse aux coréens. La faute à Casterman qui, plutôt que marcher sur les plates bandes de la concurrence, à préféré consacrer une collection à cette école : Hanguk. Et le problème, c'est que je suis déjà accro. Il faut dire que le premier par lequel j'ai commençé m'a mis sur le carreau. Si je n'avais pas spécialement été attiré par la couverture très "série noire" de Romance Killer, j'ai par contre tout de suite craqué pour le... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]