09 octobre 2008

Surfer Rosa

"Grosso modo, on peut dire que tout était détruit. Les pertes étaient juste colossales. Les jeunes étaient pour l'essentiel morts, la plupart des vieux n'avaient pas mieux passé l'épreuve, et le tentacule est un truc qui pollue énormément en brûlant. En résumé : grosse déprime sur la planète". Pourtant on ne peut pas dire que Rosalinde se soit économisée depuis le début de l'invasion extra-terrestre : à en croire Muchu, son ancienne rivale, c'est même elle qui a sauvé le monde. Pas mal pour une retraitée qui, depuis la mort... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2008

Le déserteur

"A une époque, j'ai mené de front un hebdo, un bimensuel, deux mensuels et des histoires courtes. Je dessinais 130 pages par mois". Parce qu'il n'en voyait pas le bout, Hideo Azuma a craqué. Il est sorti acheter des cigarettes et il n'est jamais rentré. Du moins pas avant que la marechaussée ne lui mette le grappin dessus plusieurs semaines plus tard parce qu'il rôdait autour de la gare. Qu' a t-il fait durant son absence ? Il a dormi dans les bois, mangé dans les poubelles et a passé la majeure partie de ses journées à... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 septembre 2008

Aux sombres héros de la mer

"Un monde aussi absurde, ce n'est pas possible. Des samouraïs, des géants, un train qui flotte sur l'eau... Ca va trop loin, merde ! " Ce sont les derniers mots de Kobayashi avant de devenir fou, et il faut dire qu'il y a de quoi : moi non plus, je n'ai rien compris en lisant le tome 1 de Yumihari, le vaisseau rugissant, et il a fallu que je le reprenne dès le début pour commençer à y voir plus clair. Enfin, pas beaucoup : un peu plus clair. Il faut dire que la vie, à bord du Yumihari, n'est pas de tout repos : à peine... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2008

Folk & Romance

Tout s'est passé comme je l'avais prédit : en croisant par hasard Alban au concert de Erica, nous n'avons pratiquement parlé que manga. De la suite de XXth Century Boy, de Planètes, de Homunculus et de Tezuka. Deux bons nerds qui s'affrontent à coup de références pendant que l'américaine finit sa balance. Et, comme à chaque fois que je me demande ce que j'ai lu ou écouté de bien récemment, j'oublie l'essentiel. Autant la première partie suivait le rythme nonchalant des rencontres hebdomadaires entre un ex-tueur à gages devenu... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 08:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 septembre 2008

Staring At The Sun-Ken

Je me suis fait avoir comme un bleu. Comme c'était gratuit, je l'ai pris : un échantillon de 30 pages offert par l'éditeur pour lancer une nouvelle série dont l'intrigue tient en une seule phrase. "Un paumé se retrouve à la tête d'un gang et tombe amoureux d'une fliquette à tomber par terre". A priori, ce n'est pas le genre de mangas qui me passionne : et Sun-Ken Rock me serait certainement rapidement tombé des mains si Boichi, son auteur, n'était pas fou. Complètement fou. Graphiquement, il alterne des scènes d'un... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 septembre 2008

Kanglicisme

Réparons une injustice : je n'ai jamais consacré une seule ligne à Kang Full alors que j'ai du lire à peu près 2000 pages de lui depuis le début de l'année et qu'il figure, en compagnie de Doha et de Shohei Manabe, parmi les auteurs étrangers que je suis le plus attentivement. Pourtant, la première fois que j'ai feuilleté un de ses livres, je l'ai reposé assez rapidement : l'amateurisme assumé de son dessin peut constituer une barrière. Qu'il serait dommage de ne pas surmonter : car derrière ce trait maladroit se cache un narrateur... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2008

Une rasade de Vermut

A partir du mois d'octobre, je commence à mettre des livres de côté pour Noël. Aucun d'eux n'est à proprement parler impressionnant, mais c'est leur avalanche, le jour donné, qui fait son petit effet. Je peux mettre jusqu'à six mois à m'en remettre. Même si j'avais immédiatement été attiré par son dessin, Le banyan rouge fait partie de ceux qui se sont retrouvés un peu malgré eux en dessous de la pile et que je n'ai découvert que récemment. Un petit tour sur le site de Carlos Vermut permet de se rendre compte du panel... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 août 2008

Mon Batman à moi

Difficile de me joindre au cortège de louanges accompagnant la sortie du nouveau Batman tant cette nouvelle édition est encore une fois ratée : depuis le vocoder de Dark Vador jusqu'à une armada de gadgets à rendre jaloux James Bond, j'ai eu du mal à reconnaître le héros dont j'arborais fièrement le t-shirt à l'adolescence. Pourquoi aucun réalisateur n'est-il parvenu à donner à Bruce Wayne l'humanité du Spiderman de Sam Raimi ? Et depuis quand la Batmobile, objet de tous les phantasmes s'il en est, ressemble t-elle à un tank ? Ebranlé... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 14:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 août 2008

Les 4 saisons de Peggy Adam

Je ne sais plus depuis combien de temps je connais Véra et Marie, mais j'étais certainement loin de me douter, en faisant leur connaissance, que je passerai autant de temps avec elles. Marie, à l'époque, vivait une histoire compliquée avec Paul; Véra, quant à elle, se contentait de relations éphémères en rêvant du grand Amour. La première posait pour des étudiants aux Beaux-Arts pendant que la seconde s'investissait dans l'action culturelle. Et puis la vie a battu les cartes différemment : Véra a perdu son boulot et Marie est tombée... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 août 2008

La main à la pâte

J'ai préparé la tarte au thon et à la tomate, le gâteau aux carottes, le sauté de veau minute, le saumon vapeur fromage blanc au raifort, les friands au jambon, la crème de courgette à la vache qui rit, le feuilleté de tomate et de courgette à la mozarella, les gnocchis à la crème d'avocat et les pâtes fraîches au saumon fumé façon carbonara, tout ça parce que j'aimais bien les illustrations. Au premier abord, j'ai cru que c'était Tony Papin et j'ai presque acheté ce livre de recettes pour cette unique raison. Même si, entre temps,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 08:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]