07 novembre 2009

Georgia on My Mind

D'une manière inconsciemment sexiste, je consacre toujours plus de place sur ce blog à mes chanteurs préférées qu'à leurs homologues féminins. Peut-être parce que ma discothèque sent plus le parfum de la Converse usagée que l'eau de Cologne. Et pourtant : l'intensité de la relation que j'ai pu établir avec certaines muses rendrait jaloux plus d'un barbu.  Si je connais Georgia depuis plus d'une dizaine d'années, c'est petit à petit que je me suis attachée à elle. Parce qu'elle signe une chanson importante sur chaque album de Yo La Tengo : "Satellite" sur May I Sing With Me, "Nowhere Near" sur Painful, "Decora" sur Electr-O-Pura, "Center of Gravity" sur I Can Hear The Heart Beating As One, "Tears Are In Your Eyes" sur And Nothing Turned Itself Inside-Out... D'abord discrète, sa place s'est affirmée au sein du groupe, jusqu'à en devenir l'essence même. Même si James McNew n'a pas manqué d'occasions de se distinguer ("Stockholm Syndrom", "Mister Tough"...), ce sont toujours les chansons de Georgia que je suis impatient de découvrir.

georgia
Starsky m'avait mis la puce à l'oreille en insérant dans une de ses mixtapes un extrait de Popular Songs : "By Two's". La cuvée 2009 s'annonçait excellente. Et je n'avais pas encore découvert "If It's True" (peut-être le morceau le plus marqué par la Motown que Yo La Tengo ait jamais enregistré) ni "When It's Dark". Du coup, après les avoir raté à l'Alhambra, j'attends avec encore plus d'impatience leur concert du 30 novembre au Bataclan. Et si Ira ne manquera pas de me fracasser les oreilles (Interprétera t-il "And The Glitter Is Gone'", le titre qui clôt leur album et qui met la barre encore un cran plus haut que "The Story of Yo La Tengo" ? ), je n'aurai d'yeux que pour Georgia derrière ses fûts.
Sa discrétion est justement ce qui la rend indispensable. Elle chantera peut-être "Feel Like Going Home", "Today Is The Day" ou "Little Eyes" et mon petit cœur de fan se serrera très fort. "Just An Old Sweet Song / Keeps Georgia On My Mind".

Posté par philippe dumez à 21:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Georgia on My Mind

    Moi j'aurais parlé de la reprise de "My little corner of the world" sur "I can hear..." où Georgia vole 12 pieds au-dessus de Connie.

    Posté par davnat, 08 novembre 2009 à 12:01 | | Répondre
Nouveau commentaire