20 septembre 2009

La bande Melpo

C'est un Suédois qui, en écoutant le premier album des Stone Roses, a vu ce que personne n'avait remarqué avant lui : qu'il y avait peut-être le moyen d'explorer la veine cotonneuse qui a donné naissance à des petites perles comme "Bye Bye Badman" et "Shoot You Down". Alors il a creusé suffisamment profondément pour remonter à la surface 12 chansons : celles qui composent l'album Brings The Lion Out de Melpo Mene. Le titre est ironique, puisque tout au long de ces 46 minutes, il n'est pas question de "faire sortir la bête" (comme dirait Philippe Manœuvre face à Ycare), mais au contraire de caresses et de chuchotements. Melpo Mene, c'est le petit cousin de Rhonda Harris. Evidemment, alors que ce groupe est taillé pour moi, je suis passé à côté de tout : de l'album, paru il y a un an, du concert à l'Internationale, à la Maroquinerie... Et si Squashed de Motel de Moka ne m'avait pas fait une piqûre de rappel, j'en serai toujours au même point.

melpo
Sur le tube, une reprise de MGMT par Melpo Mene illustre bien leur art d'enrober dans la douceur : le gimmick de "Kids" est rejoué au xylophone, et cet hymne taillé pour les stades se transforme en berceuse. C'est loin d'être le meilleur morceau: "Brings The Lion Out" en regorge. C'est le petit disque d'un grand groupe de chambre. Chaque fois que j'écoute "Kling Klang Klock", j'ai l'impression de regarder la neige tomber à l'intérieur d'une boule en plastique, fasciné par sa lenteur et démangé par l'envie de la secouer à nouveau sitôt qu'elle aura fini de se déposer. Depuis que j'ai acheté l'album de Melpo Mene, je ne cesse de le sortir et de le ranger. C'est certainement le disque solo que je n'attendais plus de Ian Brown et que j'ai fini par recevoir de Stockholm. Aux erreurs de correspondances, aux plis mal libellés : merci.

Photo : Sparadrap.

Posté par philippe dumez à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La bande Melpo

Nouveau commentaire