19 juillet 2009

Appelez-moi Philippe Doomez

Je me demande parfois si je ne suis pas un hardcore gamer dont on a effacé la mémoire et qui a été réinséré dans la vie "réelle" après qu'on lui ait implanté des souvenirs qui ne sont pas les siens. Car, aussi efficace qu'ait été mon lavage de cerveau, je rechute parfois. Et toujours de la même façon. Pourtant, depuis la fin de "Half Life" (voir Plus jamais malade en grenouillère), je n'avais pas touché au moindre first-person shooter. J'avais consacré la mémoire de mon PC a des activités moins barbares, et... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]