04 juillet 2009

Au bonheur des Dan (2)

A l'heure indiquée, avec la précision des spectacles réglés au millimètre, le groupe pénètre sur scène. Pas Steely Dan : juste ses accompagnateurs, au nombre de 11 (!) dont 4 cuivres et 3 choristes. Ils chauffent la salle le temps que Walter Becker et Donald reçoivent la standing ovation qui leur est dû. Mais ce plébiscite est de courte durée, puisque tout le monde est à nouveau assis quand le premier morceau commence. Il faut dire qu'il y a de quoi tomber de haut : il s'agit d'une version avachie de "Reelin' In The Years". Mince. J'ai vraiment l'impression d'écouter le big band de Michel Jonasz qui reprend Steely Dan. Mais qu'est-ce qui m'a pris de vouloir absolument venir ?

steely_3Il faut dire que je n'ai pris aucune précaution : je n'ai pas écouté le dernier album du groupe, je n'ai pas consulté la setlist des précédents concerts de la tournée, et je ne suis même pas allé voir sur Youtube à quoi elle pouvait ressembler J'étais bien sot de croire que j'allais retrouver la fougue du groupe de 1974. C'est plutôt celui d'Aja que j'ai face à moi, et son répertoire mou du cul (la moitié de l'album y passe : "Josie", Peg" "Deacon Blues"...). Mais le pire, c'est certainement que je m'y habitude. Depuis le trentième rang, place numéro 14, je suis  fasciné par la précision des musiciens et la perfection du son. Le public n'est pas en reste : il démarre au quart de tour, dès les premières secondes de chaque intro. Ça fait des "oh" et ça fait des "ah", ça pousse même des "j'y crois pas". Moi non plus, je n'y crois pas d'ailleurs. Je finis par être complètement dedans, me levant sur "My Old School", hurlant au début de "Kid Charlemagne".

steely_4Le concert se termine comme il a débuté : Fagen et Becker quitte la scène pendant que l'orchestre continue encore quelques minutes au son de la BO du... Dernier Tango à Paris. Ils n'ont pas fait "Do It Again", ni "Through With Buzz", encore moins "Any Major Dude Will Tell You". Mais ils sont parvenus à me retourner comme une crêpe, moi qui étais à deux doigts de passer mon tour. Finalement, c'était une bonne idée d'aller voir Steely Dan. Ce n'était pas mal d'être confortablement assis pendant deux heures après avoir siroté un jus Canneberge / Grenade acheté chez Daily Monop' en face. Et finalement, peut-être qu'elles sont confortables ces chaussures de bateau...

Photo : George Talusan

Posté par philippe dumez à 13:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Au bonheur des Dan (2)

    Jeux interdits...

    Et ont-ils repris les légendaires solos (i?) de guitare sur My Old Shool???
    Ceux-là même qui ont ruiné les pauvres doigts de milliers d'apprentis-guitaristes??

    Augustin

    PS : merci encore pour ce beau voyage nippon que vous nous avez fait partager...

    Posté par Gus, 04 juillet 2009 à 20:50 | | Répondre
  • Coquille

    "School"...
    Sorry...

    Posté par gus, 04 juillet 2009 à 20:52 | | Répondre
  • Coquille(s) bis

    Remarquez, "je m'habitude", c'était non seulement une belle coquille mais surtout un très joli lapsus..
    A bientôt.

    Augustin

    Posté par gus, 04 juillet 2009 à 21:02 | | Répondre
  • Je n'aurais pas osé, d'ailleurs je n'ai pas osé aller les voir...
    C'est marrant parce que j'en ai causé il n'y a pas si longtemps de Steely Dan.

    Posté par KMS, 04 juillet 2009 à 22:22 | | Répondre
Nouveau commentaire