24 juin 2009

Get Yer Yaya's Out

L'organisateur du concert m'avait prévenu  : viens tôt, ça risque d'être blindé comme un oeuf, et j'avais encore en mémoire l'expérience de la fois précédente. Acculé contre la porte du bar, je tendais l'oreille dans l'espoir d'intercepter une mélodie entre deux conversations avinées et le bruit du tiroir-caisse. J'étais arrivé un peu tard,  et j'avais très certainement sous-estimé le bouche-à-oreille autour de cette date solo qui tombait quelques semaines après l'Olympia. Au bout de deux morceaux, j'avais plié bagage,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 juin 2009

L'aigle noir

A peine rentré du Japon, eMusic m'informe de la sortie d'un nouvel album de James Blackshaw : qu'est-ce que tu attends pour aller l'acheter plutôt que de te retrouver à télécharger n'importe quoi la veille de l'expiration de ton forfait ? Ce n'était pas tout à fait formulé de la sorte, mais c'est comme ça que je l'ai interprété. Cet appel du pied tombait de toute façon à point nommé : comme je l'ai précédemment raconté, je ne décroche pas de Running To The Ghost, fasciné par le pouvoir évocateur de la musique de ce guitariste anglais... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2009

A la baguette (10)

A l'heure d'enregistrer les bagages, petite tentative de bilan. Qu'est-ce qui va le plus me manquer une fois rentré en France ? Les carpes qui peuplent chaque point d'eau et qui ouvrent grand la bouche chaque fois qu'elles vous voient arriver dans l'espoir que vous les nourrissiez ? Les reproductions en plastique de chaque plat à l'entrée des restaurants ? Les bazars à 100 yens ? Les gants blancs des chauffeurs de taxi ? La courtoisie ? Le petit jet d'eau chaude qui vient vous nettoyer entre les fesses dans les toilettes ? Les chats... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 juin 2009

A la baguette (9)

Comme à chaque départ, un responsable de l'hôtel dans lequel nous avons dormi la veille vient nous dire au revoir.  Mais ce matin, c'est une véritable délégation : ils sont pas moins de quatre à attendre que les deux derniers passagers aient fini leur cigarette avant de nous saluer. Nos hôtes auront vraiment bien fait les choses jusqu'au dernier jour. Le dernier jour ? Oui, demain à la même heure, nous serons en train d'enregistrer nos bagages à l'aéroport international de Narita. J'avais emporté avec moi deux gros Tezuka au cas... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2009

A la baguette (8)

La feuille de route ne mentionne aucune visite à Hamanako, et pour cause : ce n'est ni plus ni moins qu'une ville étape sur le trajet entre Kyoto et Tokyo et dont le principal pôle économique semble être le Royal Hotel (salle de jeux, spa, bar lounge...) dans lequel nous allons passer la nuit. Pourtant, c'est ici que va avoir lieu la scène la plus surréaliste de notre périple. La fin d'après-midi avait pourtant été sous la signe de la loose : j'avais oublié ma serviette en descendant au bain, puis j'avais perdu la direction des... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juin 2009

A la baguette (7)

Je me demande si le sport préféré des français, ce n'est pas la triche. Car il y en a toujours un dans notre groupe pour se faire remarquer parce qu'il prend des photos dans un endroit où c'est interdit. Il y a celui qui croit passer inaperçu parce qu'il fait mine d'utiliser son téléphone portable, et celui qui a gardé son autofocus en bandoulière mais qui est trahi par le bruit du déclencheur. C'est particulièrement choquant dans un pays aussi à cheval sur l'autodiscipline que le Japon, où personne ne traverse quand c'est rouge (même... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


09 juin 2009

A la baguette (6)

Réveil à 07h00, petit déjeuner à 07h30, puis rendez-vous à 08h00 dans le hall en bas. Le check-out devra préalablement être fait, et les bagages auront été déposés dans le couloir avant 07h30 afin que le personnel de l'hôtel puisse les descendre. Depuis près d'une semaine, notre vie ressemble à celle d'un groupe en tournée, avec l'excitation que cela comprend... et le début de routine qui pointe son nez. Depuis que nous avons quitté Tokyo, nous séjournons chaque nuit dans un hôtel différent. Arrivée vers 18h00, remise des clés,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 juin 2009

A la baguette (5)

Chaque fois que j'entre dans un magasin de souvenirs, je pense à Claude. Claude avait deux passions : l'opéra et les voyages. Son statut de célibataire lui permettait de vivre chacune à fond. S'il ne venait dîner chez mes parents qu'une fois par an, c'était à chaque fois une débauche de cadeaux : son sac était rempli de présents rapportés de ses lointains périples. Et pour moi qui n'avait jamais voyagé, c'était comme un trésor inestimable : celui d'un tour du monde par procuration. Fin décembre, il n'oubliait pas non plus qu'il était... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2009

A la baguette (4)

Au bout de 4 jours, les grands voyageurs qui nous accompagnent commencent à manifester les premiers signes de mal du pays. Ça commence par réclamer une fourchette au lieu des baguettes, puis si on pouvait avoir du pain aussi ça ne serait pas mal, et puis des céréales, parce que là, le poisson grillé au petit déjeuner, ça ne passe pas. Avec une part de provocation, je goûte tout ce qui nous est proposé le matin. Même si c'est pour me rendre compte que, en fait, dans la sauce, c'est du foie de veau. Ceci dit, avec ça dans le ventre, je... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 08:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 juin 2009

A la baguette (3)

Il n'y a pas grand chose à voir à l'intérieur du château Matsumoto, alors pour la peine, le visiteur va être soumis à un entrainement intensif digne de Fort Boyard. Car non seulement les escaliers pour passer d'un étage à l'autre sont raides, mais ils deviennent de plus en plus exigus au fur et à mesure de l'ascension. Sachant que le plus amusant, c'est évidemment de redescendre sans se prendre une gamelle. Un peu partout, des pancartes en deux langues mettent en garde l'aventurier en herbe : "Beware of uneven surfaces",... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


  1  2    Fin »