27 mars 2009

Les yeux dans mes yeux

Des auteurs comme lui, il en sort un tous les 20 ans. Le dernier s'appelait Blutch, et il lui a emprunté son sens inné du mouvement ainsi que son utilisation presque fauviste de la couleur. Mais le plus étonnant, c'est surtout la rapidité avec laquelle il grille les étapes. Après deux albums relativement classiques, il a enchaîné en quelques mois d'intervalle un huit-clos en bassin tempéré pratiquement muet (Le goût du clore), un album entièrement réalisé au crayon de couleur en forme d'hommage à la Nouvelle Vague (La boucherie), et... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2009

Sur rendez-vous

Je m'attendais à ce qu'il me demande de m'allonger sur le ventre, mais c'est finalement sur le dos que je me suis retrouvé pendant une heure à observer les poutres au plafond ainsi que la vétusté de son installation électrique. Il m'a conseillé de le prévenir s'il appuyait sur une zone sensible, mais j'étais bien trop fier pour lui dire que j'avais mal. Honnêtement, ce n'était pas pire que ça. Surtout qu'avec son look de fan des Flamin'Groovies de la première heure (cheveux ramenés sur le devant, favoris en pointe, pantalon près du... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mars 2009

Les garçons de 1970 font leur coming-out.

La première fois, c'était sur un concours de circonstance, presque par hasard. Mais j'ai tellement adoré que je suis revenu deux jours plus tard, mon amoureuse sous le bras, histoire de vérifier que je n'avais pas rêvé. J'étais le premier surpris d'être surpris, vu la hauteur des a-priori que je dressais entre lui et moi. Pourtant, je suis passé par-dessus sans effort, sans même m'en rendre compte. Voilà comment, un soir où j'aurai pu rester chez moi à regarder La nouvelle star, je suis devenu fan de Vincent Delerm. Fan comme je ne... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 01:33 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
21 mars 2009

Je te survivrai

Si mon appétit de mangas n'est toujours pas rassasié, je dois avouer que, depuis Ushujima et Undercurrent, je n'ai pas fait de découvertes majeures. J'ai cru un moment que j'étais mûr pour les histoires  de sabres, mais j'ai laissé tomber aussi bien Habitant de l'infini que Lone Wolf & Cub. Si je me suis lassé des escales sans fin du Galaxy Express 999, je me suis par contre laissé séduire par la naïveté de Nekomura-San, presque par défaut. Mais, en six mois, ce n'était pas lourd. J'ai eu peur d'avoir fait le tour de ce qui... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2009

Les innocents

Il n'y avait qu'une voix exceptionnelle qui pouvait me tirer de cette diète verbale à laquelle je m'astreignais depuis quelques semaines. Sans doute la redécouverte de E Luxo So de Labradford a t-elle éveillé en moi le goût des ambiances cinématographiques et des climats atmosphériques. Guidé par Motel de Moka, j'actualisais jour après jour mes connaissances en la matière : Aaron Martin, James Blackshaw, Fursaxa, Paavoharju, The Sight Below, Sven Kacinek, Barzin, Arc Lab... De toute façon, vu l'attention que je porte aux textes en... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2009

Chicou de coeur

Aussi bien séduit par l'ambition du projet qu'un peu découragé par son prix public prohibitif (35 euros), je dois avouer que j'ai attendu d'intercepter un service de presse avant d'y adhérer. Et je n'ai pas eu à attendre longtemps : sans doute le nombre de pages à lire (442) autant que le côté anecdotique du concept (encore un blog édité sur papier) ont-ils eu raison de la curiosité d'un journaliste qui a certainement trouvé plus de réconfort dans la lecture du dernier Gibrat. Pourtant, Chicou-Chicou mérite bien mieux que ces... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 10:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 mars 2009

Los Angeles à la Ram

Plutôt que de se prendre la tête pour savoir si Ram est vraiment le meilleur album solo de Paul McCartney, une fine équipe réunie par l'excellent blog Aquarium Drunkard a décidé de passer à l'action et d'imaginer à quoi il ressemblerait s'il était enregistré aujourd'hui. D'ailleurs, c'est ce qu'elle a fait : chacun a pris son morceau favori, l'a dépoussiéré et l'a remis à sa place. La bonne surprise, c'est que le résultat est d'une étonnante cohérence : personne ne s'est amusé à prendre le bélier par les cornes ou à lui coller un... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 mars 2009

Le coup du Lapin

Après avoir clamé à qui voulait l'entendre que je n'étais pas un numéro mais un homme libre, j'ai fini par recevoir le 201. Le plus surprenant était que j'avais payé pour ça : j'avais même reçu en témoignage  un diplôme signé et sérigraphié attestant de ma qualité de membre. Je ne sais pas ce qui me plaisait le plus dans le fait d'adhérer à l'Association : le sentiment d'appartenir à une société invisible, à l'image de celle qui se dissimule sous une cagoule violette dans Les cigares du Pharaon ? Recevoir des images-chocolat... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 mars 2009

La clé Deschamps

Déjà, dans La gueule ouverte de Pialat, j'avais entrevu cette promesse un peu folle : et si cet éternel second couteau du cinéma français d'après-guerre avait en vérité l'étoffe d'un baron ? C'est chez Claude Berri que j'en ai eu la confirmation : et si nous étions un peu tous passés à côté de Hubert Deschamps ? Il est pratiquement la seule raison de regarder Le mâle du siècle, farce qui marche sur les plates bandes de Nous ne vieillirons pas ensemble sans jamais en retrouver la foulée. Niveau thématique, on reste dans la lignée de... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]