26 mars 2009

Sur rendez-vous

Je m'attendais à ce qu'il me demande de m'allonger sur le ventre, mais c'est finalement sur le dos que je me suis retrouvé pendant une heure à observer les poutres au plafond ainsi que la vétusté de son installation électrique. Il m'a conseillé de le prévenir s'il appuyait sur une zone sensible, mais j'étais bien trop fier pour lui dire que j'avais mal. Honnêtement, ce n'était pas pire que ça. Surtout qu'avec son look de fan des Flamin'Groovies de la première heure (cheveux ramenés sur le devant, favoris en pointe, pantalon près du corps), il a su gagner ma confiance dès le premier regard.

shake

Dans la pièce à côté, j'entendais quelqu'un bouger, peut-être un collègue à lui qui attendait son patient. Le silence a juste été interrompu par des écoliers qui s'interpellaient dans les escaliers, mais à part ça, c'est à peu près tout. Au bout de 50 minutes, il m'a demandé de me rhabiller, m'expliquant qu'il n'avait rien senti de particulièrement alarmant et que tout devrait rentrer dans l'ordre dans les jours à venir. Ça m'a quand même coûté le prix d'une place pour Neil Young (Parterre debout, frais de location inclus), mais ça m'a plu, même si je l'ai trouvé un peu chiche sur les rappels. J'ai mis la première fois les pieds chez un ostéopathe, et j'espère que pour la peine, on ne me traitera plus jamais de mec coincé.

Posté par philippe dumez à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Sur rendez-vous

Nouveau commentaire