19 janvier 2009

Berri soit qui mal y pense.

Difficile de ne retenir de Claude Berri qu'un seul film. Dimanche soir, la Une diffusait Tchao Pantin, que j'aurai pu revoir à la lumière de son histoire secrète dévoilée l'an dernier. Mais c'est un Berri moins connu que j'ai choisi : Sex Shop.  Parce que c'est son film le plus musical (Jean-Claude Vannier, qui signe les arrangements pour Gainsbourg, y est à son sommet, et Berri en 1972 n'a jamais autant ressemblé à Bertrand Burgalat aujourd'hui), et aussi parce que c'est un de ses plus comiques, notamment en raison de la... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 09:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]