02 août 2008

[RE] Russell Club

« Intemporel » est certainement, avec « culte », le terme le plus galvaudé de la presse musicale. Car des disques intemporels, il n'en sort pas tous les ans. Par contre, ils ne mettent pas longtemps à se révéler. Je n'étais pas rendu à la moitié de World of Echo que j'étais déjà fasciné par l'atmosphère étrange qu'il dégage, à la fois grinçante et apaisante. Sa facture est minimaliste : une voix, des percussions manuelles et un violoncelle, tous perdus dans une chambre d'écho. Le chant est fantomatique : mais si l'on n'en perçoit pas... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]