20 avril 2008

Les secondes premières fois (3)

Les compiles trop bien faites ont cet effet secondaire dangereux : elles tuent les albums. Je suis tombé amoureux de Kevin Ayers en découvrant son Best Of. Mais quand j'ai voulu aller plus loin et que j'ai commencé à écouter ses albums, j'ai été invariablement déçu : leur substantifique moelle avait bien été prélevée par un certain Phil Smee, responsable de la sélection du Best Of.

Donovan_This_Is_Donovan

Actuellement, je traine avec le souvenir d'une compile de Donovan que j'avais acheté en vinyle. Un double album à la pochette criarde (une photo du chanteur réhaussée au Stabylo Boss) sobrement baptisé This is Donovan. Si je l'avais achetée pour "The Enchanted Gypsy", que reprenait le Squad Femelle en concert, j'étais loin de me douter que j'allais devenir fan grâce à elle. Au contraire de celle éditée par CBS disponible dans toutes les bonnes discothèques municipales, This is Donovan ne contient aucun tube (hormis "Catch The Wind") mais pioche parmi des morceaux moins connus, tous tirés de la pléiaide d'album que le chanteur a fait paraître à la fin des années 60. Honnêtement, il y a parmi eux des perles qui n'ont rien à envier à Kevin Ayers (encore lui) ou Nick Drake (bien plus que Dylan, auquel il est systématiquement comparé). L'un a écrit "River Man", l'autre "River Song" : c'est dire s'ils se répondent parfois.

Et si tout le monde était un peu passé à côté de Donovan, gentil baba un peu trop lisse pour être adulé ? Je suis allé vérifier à la source pour arriver au bilan suivant :  la main anonyme de l'exégète n'avait négligé aucun titre essentiel. Je me suis séparé de This Is Donovan en me disant que, de toute façon, un tracklisting aussi parfait serait passé à la postérité. Mais je me trompais. Même The Definitive Collection ne lui arrive pas à la cheville. Pourquoi cette sélection ne fait-elle plus autorité en la matière aujourd'hui ? Pour empêcher que, grâce à l'oreille d'un Phil Smee, le fan aussi bien que le néophyte ne puissent se contenter que d'acheter un seul disque ? Mystère et boules de Mellow Yellow.

Posté par philippe dumez à 19:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Les secondes premières fois (3)

    Merci Philippe grâce à toi je me suis rappelé que j'avais cet compil de Kevin Ayers, aussitôt resortie... J'aime beaucoup et son dernier album était trés bien.Par contre pour Donovan je ne possède que le "greatest hit" de chez Epic. Bon lui je suis moins fan, je n'avais acheté cette compil que sur la foi de la reprise "hurdy gurdy man" des Butthole Surfers...
    Pour finir je viens de découvrir le dernier album d'un américain que je ne connaissais point : Kelley Stoltz. Peut être le connais tu déjà, si ce n'est pas le cas il se situe sur un axe Kinks/K.Ayers qui devrait fort bien te convenir.

    Posté par M.Pat, 22 avril 2008 à 20:23 | | Répondre
Nouveau commentaire