02 mars 2008

La chevauchée fantastique

bando

C'était bien la première fois que les premières notes de "The Funeral" me faisaient frémir : mais je ne m'attendais pas à les entendre en plein milieu de "La Nouvelle Star", pour accompagner la sélection d'un candidat. Philippe Manoeuvre à la barre, passe encore. Mais pas Band of Horses. Je déteste entendre mes tubes utilisés en tapisserie de sujets qui ne les créditent même pas. J'ai moins de mal quand c'est dans un contexte différent (Of Montréal en générique de fin d'un épisode de la saison 2 de Weeds par exemple, qui permet d'apprécier le morceau en entier), mais par l'institution qui a promu Julien Doré, ça a quand même du mal à passer. 

Heureusement, quelques soirs plus tard (et paradoxalement le même soir que "La Nouvelle Star"), Band of Horses est en ville. J'avais été déçu par leur concert l'an dernier : le groupe venait de récupérer un nouveau guitariste et semblait se débattre avec son répertoire. Une impression vite gommée par la cuvée 2008: sa présence scénique (6 musiciens, excusez du peu) est proportionnelle à son incroyable puissance de feu. Band of Horses vient redorer le blason d'un des albums les plus sous-estimés de 2007 : Cease to Exist. Affranchis du complexe My Morning Jacket, les chevaux galopent en plein air.

bando2

La première demi-heure du concert est une suite ininterrompue de tubes, interprétés à gorge déployée : lorsque le chanteur chante tête révulsée, il dévoile une belle paire de tatouages à même le cou. Pas dupe, il désamorce le rituel du rappel et fait monter une harpiste sur scène (en t-shirt skinny "NYC Police Department") avant de balancer son va-tout  : "The Funeral". J'en ai les larmes aux yeux. Autant la version interprétée l'an dernier était approximative, autant celle-ci est ample, majestueuse, superbe. At Every Occasion, I'll Be Ready For A Funeral. Moi aussi, tous les jours, je me tiens prêt pour un enterrement. J'appréhende un coup de fil dans la nuit, une voix à bout de souffle, un accident vasculaire. Mais si Band of Horses est dans les parages, je ne serai pas long à la détente non plus .

photo : Robert Gil

Posté par philippe dumez à 16:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur La chevauchée fantastique

    Une bien belle chronique... Ce concert était effectivement grandiose...
    Merci pour le lien "photos" qui me permet d'identifier ce mystérieux photographe dont je constate la présence à la grande majorité des concerts que je fréquente.

    Posté par M.Pat, 03 mars 2008 à 21:32 | | Répondre
  • Je suis d'accord!

    Moi j'y étais aussi, concert magnifique!
    Ciao
    Barbara

    Posté par Barbara, 05 mars 2008 à 17:56 | | Répondre
Nouveau commentaire