29 février 2008

Jocko Homo

Chaque fois que je vais acheter de la soupe en brique, je passe devant le Jockomo, rue St Maur, un bar voué au rhythm'n'blues, décoré de pochettes de Little Richard, Rufus Thomas et Screamin' Jay Hawkins. Tous les samedis soirs, le cercle des admirateurs de Johnny Otis s'y réunit, et ça jamme jusqu'à plus d'heure. Alors que je devrais avoir de la sympathie pour ce repère de vrais passionnés, il me fait froid dans le dos : j'ai l'impression qu'on y célèbre une musique morte dont un bataillon de nostalgiques garde la flamme. Mais ce... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2008

Paparazzi malgré lui

Le récent concert des Tiny Masters of Today ressemblait par certains côtés à la répétition de la prochaine Apple Expo : chacun rivalisait en matériel (et vas-y que je te fous le coude dans l'oeil parce que j'essaie de filmer avec mon iPhone) pour pouvoir ramener des images du groupe pré-pubère. Au-delà du regard presque obscène porté sur eux, je m'interrogeai sur le bien-fondé de la démarche, et en particulier ce besoin permanent (et que le numérique a poussé jusqu'à son paroxysme) de tout enregistrer : comme si la notion de... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 février 2008

L'ami retrouvé

Du jour au lendemain, je n'ai plus eu de nouvelles de lui. Je l'ai cherché partout où il avait l'habitude de traîner, mais en vain. Inquiet, j'étais même allé jusqu'à signaler sa disparition à la Police. Mais je n'ai plus jamais entendu parler de lui. Sans doute avait-il refait sa vie ailleurs. Résigné, j'ai réussi à l'oublier, même si de nombreux souvenirs  me ramenaient à lui : un concert d'Elliott Smith à la Cigale, un autre de Bonnie Prince Billy au Café de la Danse, Daft Punk à L'Elysée Montmartre et même Jon Spencer en... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
25 février 2008

Une revenante

J'ai dû m'arrêter dans le couloir tellement je n'en croyais pas mes yeux. Ce n'est pas le fait que "L'Orphelinat" soit "le plus grand succès espagnol de tous les temps" qui m'a bouleversé, ni le fait que le film soit produit par Guillermo Del Toro : c'est cette femme qui se dresse au milieu de l'affiche, un enfant dans les bras. Cette beauté pâle, ce regard inquiet, cette noblesse des traits : c'est Claude Jade ressuscitée. Pas la femme d'Antoine Doinel, mais Véronique d'Hergemont, l'ancienne femme du conte Vorski,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 février 2008

Here Are The Young Men

C'était tellement gros que j'ai eu envie d'y croire. Alors, fébrilement, je l'ai téléchargé, sans savoir à quoi m'attendre : du lard, du cochon ? Mieux que ça : du velours. Depuis quelques jours, un enregistrement live du Velvet Underground datant de 1967 circule sur le net.  Et il est historique à plus d'un titre : c'est le seul datant de cette année à parvenir à nos oreilles, le groupe y interprète pour la toute première fois "Sister Ray" et... et... il comporte un titre inédit à ce jour, "I'm Not A Young Man... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 00:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 février 2008

Philippe Dumez présente : les concerts à consommer sur place

Posté par philippe dumez à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2008

L'art Jont

Tout en découpant les délicieux cakes que sa compagne a préparés, Nicolas énumère toutes les excuses auxquelles il a eu droit pour ne pas venir à sa soirée. Pourtant nous sommes une trentaine à avoir bravé le soir, le froid et la relative distance (même si nous sommes en dehors de Paris, le métro court encore sous nos pieds) pour venir fêter les deux ans du studio d'enregistrement qu'il a monté et dans lequel Jont est venu terminer son premier album l'été dernier. Et qu'il revient hanter ce soir pour interpréter quelques chansons à la... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2008

Folkollection

Le jour où j'ai reçu un mail du label de Christophe Coline m'invitant à jeter une oreille sur les morceaux mis en ligne sur sa page myspace, j'ai tout de suite été étonné par sa faible fréquentation : à l'heure où des robots gonflent artificiellement les statistiques de frimeurs pour lesquels le marketing viral n'a plus de secrets, certains titres accusaient péniblement les 50 écoutes. Ca ne m'a pas paru rédhibitoire : bien au contraire, j'ai eu l'impression de tomber sur une délicieuse anormalité. Les chansons de Christophe Coline... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2008

Vielle canaille

Dans Contre la bande dessinée , Jocher Gerner se moque de toutes les idées reçues que peuvent véhiculer aussi bien les médias que la littérature envers le "neuvième art". Malheureusement, ce n'est pas la parution de son ouvrage qui va mettre un frein à ce genre d'absurdités. Il y a deux phrases qui m'ont fait bondir dans l'article annuel que Le Point a consacré fin janvier à la bande dessinée  : "Avec Sfar et Satrapi, la BD est devenue un objet "canaille chic" qu'il est de bon ton de laisser traîner sur... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2008

Désinhibay

A la sortie du métro, j'essaie de caster mon acheteur de 14h30. Les renseignements qu'il m'a fourni au téléphone sont assez maigres : mis à part le fait qu'il est en général ponctuel et qu'il a une tête à écouter Joy Division, je ne sais rien de lui. Je fonce sur le premier qui a l'air d'attendre, et qui me dévisage comme si je venais de lui faire des avances. Je tourne autour d'un second, qui sort un téléphone de sa poche et finit par traverser la rue : encore raté. Finalement le troisième est le bon. Nous allons prendre un verre,... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 13:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]