28 février 2008

Paparazzi malgré lui

tiny

Le récent concert des Tiny Masters of Today ressemblait par certains côtés à la répétition de la prochaine Apple Expo : chacun rivalisait en matériel (et vas-y que je te fous le coude dans l'oeil parce que j'essaie de filmer avec mon iPhone) pour pouvoir ramener des images du groupe pré-pubère. Au-delà du regard presque obscène porté sur eux, je m'interrogeai sur le bien-fondé de la démarche, et en particulier ce besoin permanent (et que le numérique a poussé jusqu'à son paroxysme) de tout enregistrer : comme si la notion de conservation s'était substituée au plaisir simple et immédiat de jouir des choses.

Quand j'étais adolescent, poussé par l'exemple des aînés qui avaient connu The Clash et Police, j'enregistrai tous les concerts auxquels j'assistai. Je tenais le baladeur à bout de bras pendant toute la soirée, je m'efforçais de ne pas crier entre les morceaux pour ne pas faire saturer la bande, je n'applaudissais pas (c'est difficile avec une seule main) et je regardai sans cesse le compteur défiler pour ne pas oublier de tourner la cassette au bout de 45 minutes. J'appréhendais tellement de me faire confisquer mon matériel que j'oubliais de profiter du concert, que je ne réecoutais évidemment jamais par la suite, le son étant de toute façon exécrable. Le numérique a certainement pallié cette carence en fidélité : mais cette démarche de tout vouloir sauvegarder me semble plus tenir de la névrose que de l'épanouissement. Ça me fait penser à cette vieille blague sur les japonais en vacances. Ton concert, c'était bien ? Je ne sais pas, je n'ai pas encore vu mes photos.

Posté par philippe dumez à 23:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Paparazzi malgré lui

    Comment ça tu n'étais pas à Band of Horses à la Maroquinerie ? Superbe concert... Séance de rattrappage envisageable sur You tube ou daily motion au vu de l'activité de quelques appareils numériques...

    Posté par M.Pat, 29 février 2008 à 00:43 | | Répondre
  • C'est tellement vrai... Tenant l'appareil d'une main, l'autre brandissant le téléphone bien haut pour que le-pote-qui-n'a-pas-pu-venir puisse entendre son morceau préféré en version sursaturée. Beaucoup de nos jours ne vont plus en concert pour voir ― et écouter ― les groupes jouer, mais plutôt pour témoigner d'y avoir été.

    [cela dit j'ai passé tout le set à chouter la fratrie, je le reconnais, donc je suis mal placé pour médire. Mais quand même.]

    Vu que c'est mon premier commentaire ici, j'en profite pour te dire que je découvre et que j'aime. Bonne continuation !

    Posté par dpc, 29 février 2008 à 01:05 | | Répondre
  • Et les Tiny Masters Of Today, tu en penses quoi, finalement ?

    Posté par vincent, 29 février 2008 à 08:45 | | Répondre
  • Philippe, Philippe, Philippe.
    Tu es un garçon dont j'aime beaucoup les billets d'humeurs qui tu m'es donc au demeurant sympathique.
    Mais il faut que tu sache qu'un iPhone, ça filme PAS.

    Posté par athinah, 07 mars 2008 à 12:33 | | Répondre
Nouveau commentaire