04 décembre 2007

Devine qui vient deaner ce soir ?

up_dean_warPendant toute la saison 1 de Dexter, je me suis plu à trouver que le prothésiste de l'hôpital ressemblait de manière étonnante à Dean Wareham : même beauté un peu grave, même cheveu un peu fou et même charme fatal. Deux jours après avoir vu l'épisode final, l'occasion m'est offerte (le hasard n'existe pas, souvenez-vous) d'aller vérifier de près : Dean Wareham se produit à la Flèche d'Or, sous l'appellation "Dean & Britta", duo qu'il a formé avec la bassiste de Luna à la dissolution du groupe. Même si c'est certainement son projet le plus ambitieux (Tony Visconti à la production, excusez du peu), c'est paradoxalement le plus confidentiel, en tout cas en France. Après une date surprise dans un club pour bobos  avant l'été, ce n'est jamais que la seconde fois qu'il joue à Paris sous cette identité. Et encore : 35 minutes un lundi soir à la Flèche d'Or, entre deux groupes qui n'ont rien à voir et le pauvre Garrincha qui pousse les disques entre les changements de plateau. Est-ce qu'il ne méritait pas un peu mieux ? 

Passé "Night Nurse" pendant lequel le groupe se débat avec des problèmes techniques, l'affaire est vite en place. Normal : Dean et Britta enchaînement actuellement les concerts sans relâche. Ils étaient hier en Suisse et retournent en Allemagne demain. Mais donnent le meilleur d'eux-mêmes pendant le temps qui leur est apparti. Dean Wareham est certainement un de mes guitaristes préférés : entre ses deux maîtres-étalon (Tom Verlaine sur la droite, Sterling Morrison sur la gauche), il a su se frayer un chemin avec fluidité et élégance. Chaque solo, subtilement maîtrisé et jamais démonstratif, est un plaisir rare. Surtout quand le groupe sait alimenter son set de surprises : comme un classique de Galaxie 500 ("Sorry") ou la reprise de "Bonnie & Clyde", interprétée dans un français parfait.

Dean & Britta sont passés nous rappeler que leur concept-band à la Nancy & Lee donne toujours de beaux fruits, même si certains sont difficiles à cueillir (le EP "Words We Used to Say", paru sur un micro-label et sur lequel ils reprennent Adam Green, Michael Holland, Donovan et Bobby Darin). Est-ce sa rareté qui en fait la valeur ou bien l'inverse ? En les voyant repartir, j'ai pensé aux paroles de "Moonshot", cette chanson de Buffy St Marie qu'ils avaient dépoussiérée sur leur premier album : "Of Into Outer Space You Go My Friend / We Wish You Bon Voyage / And When You Get There We Will Welcome You Again / And Still You'll Wonder At It All". Finalement, je ne suis pas sûr que Dean Wareham ressemble tant que ça au prothésiste de Dexter. A l'idée que je me fais d'une carrière sans fausse note, certainement, par contre.

Posté par philippe dumez à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Devine qui vient deaner ce soir ?

Nouveau commentaire