28 novembre 2007

Kimania

Kim Fahy n'obéit à aucun standard de la pop contemporaine. Il apparaît absolument quand il veut, et si possible quand personne ne s'y attend. Il ne tourne pas. Il produit en studio des disques sous un nom de groupe (qui n'en est pas un) : The Mabuses. Sur les pochettes qu'il réalise lui-même, il utilise une imagerie désuète qui n'est pas sans évoquer Meliès ou Fritz Lang. Diverses légendes courent sur lui : on l'aurait croisé rue d'Oberkampf coiffé d'un béret. Il parlerait français comme vous et moi. Il aurait enregistré aussi bien en... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 novembre 2007

La tête de l'emploi

Jusque-là, je pensais benoitement que L'Ecole emportée m'avait emmené au bout de mes peurs et je dormais sur mes deux oreilles. C'était avant que je mette le nez dans Dragonhead. Evidemment, puisque le hasard n'est qu'une invention, c'est exactement par le même biais que j'ai eu connaissance de cette série : en commençant par emprunter un tome à la bibliothèque, avant de me retrouver obligé de tous les acheter, le souffle coupé, pour vite découvrir la suite. Je ne sais pas du tout d'où me vient cette fascination pour les mangas... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 novembre 2007

Une vraie brèle

Il n'avait pas l'air d'être clochard, il n'avait pas l'air d'être saoûl non plus, mais c'est quand il a commencé à parler tout seul à voix haute sur ce quai de métro désert que j'en ai déduit qu'il y avait pourtant quelque chose qui déconnait. "Y'en a qui sont prêts à payer 60 euros pour aller voir un mec qui chante les chansons de Brel. Mais c'est pas qui qu'il faut écouter, c'est Brel. Il faut acheter les disques de Brel, de Ferré, de Brassens... Le mec, il chante les chansons de Brel, et il ne paie même pas ses impôts en plus... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 novembre 2007

The Stanley Brinks Preservation Society

Ca doit bien faire deux ans qu'il n'a pas joué sur Paris : une éternité, quand on se souvient qu'il n'y a pas si longtemps encore, pas un mois ne passait sans qu'il ne se produise quelque part, ne serait-ce que quelques titres lors d'un open mic. Mais depuis qu'il a quitté Paris pour Berlin, il se fait rare. Sans pour autant chômer : il revient d'une tournée de 15 jours en Italie et s'apprête à filer en Norvège. Fidèle à la tradition, il propose toujours une série de CD-R à l'incomparable parfum homemade, obéissant à une charte... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 novembre 2007

Hopper de rien

Elle est venue me chercher au milieu de la foule, m'a pris à la gorge et ne m'a pas lâché sans même que nous ayons eu le temps de faire connaissance. Je ne me connaissais pas une attirance pour ce genre de fille autoritaire, mais je n'ai pas pipé mot. Je suis resté les yeux rivés sur elle, le souffle coupé, jusqu'à la fin du concert, oubliant même le groupe dont elle fait partie et dont elle partage le chant. Rien ne me préparait pourtant à cette séduction aussi directe qu'inattendue. La dernière qui m'avait fait le coup, c'est Lisa... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 20:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 novembre 2007

Ces pieds sont faits pour marcher

En sortant de l'école, je commence par raccompagner Mathieu jusque chez lui puisque ça fait un moment que je ne l'ai pas vu, et plutôt que de prendre la 3 et de rester planté à Réaumur-Sébastopol si la 4 ne fonctionne pas, je préfére remonter l'avenue de la République pour prendre la 2. Je laisse passer une première rame, pleine comme un oeuf, et parce que "la prochaine n'est que dans 5 minutes". Mais impossible également de pénétrer dans celle-là à moins de piétiner mon prochain, ce qui n'est pas inscrit dans mes gênes. Je... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 novembre 2007

Blog à part

Je suis surpris que les journalistes de presse rock aient mis autant de temps à débarquer sur la toile. Après Philippe Barbot (encore auteur la semaine dernière d'un drôlissime post sur Graeme Allwright), c'est au tour de Vincent Brunner, Françis Zegut et Joseph Ghosn. Parmi ce trio, je n'aurai jamais pu prévoir que c'est celui du second que j'irai visiter tous les jours : et pourtant, en misant sur une mise en page simplissime et un fil d'information constamment renouvellé, il trouve toujours le moyen de me distraire. J'aime bien... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 14:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
18 novembre 2007

Seconde nature

Je suis étonné qu'aucun théoricien du rock n'ait jamais consacré d'étude sérieuse à cette question pourtant récurrente : qu'attend t-on d'un second album ? Qu'il nous bouscule ou au contraire qu'il nous conforte dans nos habitudes ? Qu'il s'inscrive dans la continuité ou dans la rupture ? Souvent réalisé dans la foulée d'une tournée marathon et constitué à moitié de nouveaux morceaux rodés sur scène et de chutes de studio, il est généralement mal aimé. C'est à partir de lui qu'on peut commençer à opérer un tri entre les étoiles... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 novembre 2007

L'épicier masqué

Depuis près d'un mois, l'épicier sévit sans être inquiété. Pire : il a encore récidivé il y a quinze jours sous la forme d'un bonus-track toujours plus long (25:29) et toujours plus chiant (glou-glou-glou) sur la compilation du festival Les Inrocks Motorola : Produits frais. Il était apparu pour la première fois sur le volume 3 du sampler "Une rentrée 2007" avec un titre différent (Le frigo est en panne), mais tout aussi pénible (des essuie-glaces samplés sur un feedback mis en boucle pendant près de 17 minutes). Mais quel... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 novembre 2007

A la bonne Auer

Depuis un ou deux ans, je considère avec circonspection le pré-CD d'un album solo de Ken Stringfellow qui traîne sur mon bureau. Plusieurs fois, j'ai failli le jeter, mon bras n'étant retenu que par l'excellent souvenir d'un concert des Posies à la Maroquinerie et un sentimentalisme déplacé. Ce qui explique que je ne me suis pas précipité sur celui de Jon Auer, son frère d'arme au sein du groupe. Jusqu'à ce que Julien m'en envoie un morceau par mail et que je tombe au même moment sur cette vidéo où il interprète « You and Your Sister... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]