27 novembre 2007

La tête de l'emploi

Jusque-là, je pensais benoitement que L'Ecole emportée m'avait emmené au bout de mes peurs et je dormais sur mes deux oreilles. C'était avant que je mette le nez dans Dragonhead. Evidemment, puisque le hasard n'est qu'une invention, c'est exactement par le même biais que j'ai eu connaissance de cette série : en commençant par emprunter un tome à la bibliothèque, avant de me retrouver obligé de tous les acheter, le souffle coupé, pour vite découvrir la suite. Je ne sais pas du tout d'où me vient cette fascination pour les mangas catastrophe, surtout qu'à chaque fois, je ne suis pas particulièrement attiré par le dessin (et celui de Minetaro Mochizuki ne fait pas exception à la règle). Mais la peur finit toujours par me rattraper.

drag1

Paru plus de 20 ans après L'Ecole emportée, Dragonhead repose exactement sur le même ressort dramatique : des enfants se retrouvent coupés du monde et livrés à eux-mêmes. S'il s'agit ici d'adolescents, ils ne vont pas être épargnés par ce que l'auteur leur a réservé : une série d'épreuves qui seraient insupportables au cinéma. Sans en dévoiler plus, il y a du Romero chez Mochizuki : un goût pour les situations désesperées où le pire ennemi de l'homme se trouve toujours au fond de lui. Comme dans Zombie, il y a aussi un hélicoptère qui ressemble à une porte vers la liberté. Mais pour aller où ? Et avec quel carburant ?

Moi, c'est l'adrenalyne. J'entends mon coeur qui bat plus fort quand je tourne les pages. Je suis complètement dedans, même si c'est en noir et blanc, si le sens de lecture est japonais, et si c'est complètement invraisemblable. J'en redemande, et je suis servi : il y a encore plus de pages de Dragonhead que de L'Ecole emportée (10 tomes contre 6). J'en suis au 7ème, et si je fais semblant de marquer une pause, c'est juste parce que je n'ai pas réussi à trouver le 8 sur l'heure du déjeuner. Dragonhead, c'est pire que tout. En comparaison, que Florent Pagny reprenne Jacques Brel, ça n'est pas si catastrophique que ça.

Posté par philippe dumez à 21:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur La tête de l'emploi

    adrénaline

    madré l'aline..

    bravo pour ta prolixité affûtée !

    Posté par barbot, 27 novembre 2007 à 22:59 | | Répondre
  • les scènes du début dans le tunnel sont on ne peut plus stressantes et effarantes
    très marquant ce manga, très

    Posté par florence, 28 novembre 2007 à 01:14 | | Répondre
  • un film a ete fait a partir du manga, au Japon, il y a quelques annees. Je ne sais pas ce que ca vaut, je ne l'ai pas vu.

    Posté par nicki, 20 décembre 2007 à 16:22 | | Répondre
Nouveau commentaire