05 septembre 2007

39 de fièvre

converseLe message était pourtant assez clair : la seule paire à ma taille ne comportait pas de lacets. J’avais beau soulever tout le bac et essayer d’en trouver une autre, il n’y en avait bien qu’une seule en 40. Et qui plus est, me plaisait beaucoup. Ça faisait bien au moins 6 mois en plus que je ne m’étais pas offert la moindre paire d’imitation Converse. Celles-ci seraient celles de la rentrée. A 9,99, c’était une affaire à ne pas lacet passer (si vous me passez l’expression). Je commençais à en dépouiller une autre pour effectuer le transfert, mais j’étais vite pris de remords : et si j’étais surpris par un vendeur dans ma triste besogne ? J’imaginais déjà le responsable de la sécurité du magasin en train de m’observer sur son écran de contrôle : mais qu’est-ce qu’il fabrique celui-là ? Avant de me faire bouter dehors par manu et son copain militari, j’entreprends un vendeur au sujet de mon délicat problème. Qui n’en est plus un : lui même m’invite à procéder au transfert souhaité, dans les plus brefs délais. Et pour cause : le magasin ferme ses portes dans 5 minutes. Je délace en express un 39 qui passait par là pour équiper mon 40, et j’ai juste le temps de passer à la caisse. L’affaire est dans le sac. Je rentre triomphant. Alors que tout le monde est déjà passé à table et que je me devrais de montrer l’exemple, je les essaie sans plus tarder. Je prends modèle sur celles que j’ai aux pieds pour croiser les lacets comme il faut. Je fais mes premiers pas avec, et ceux de l‘homme sur la lune n‘étaient pas moins remplis d‘émotion. Mais très vite, une impression étrange : celle d’être un peu trop à l’aise. Ce 40-là serait-il un peu trop grand ou mes pieds, qui n’ont pu s’épanouir en tongues autant que je l’aurai voulu cet été, auraient-ils rétréci pendant les vacances ? J’essaie de chasser cette impression pendant le repas sans y parvenir. Au dessert, je décide d’aller les échanger contre un 39 le lendemain.

J’essaie la taille en dessous avant de procéder à l’échange. J’ai moins cette impression de flotter dans la chaussure. Porté par l’enthousiasme, j’achète au passage un autre modèle, un peu plus cher (14,99, une folie), mais dessus cuir noir : une sorte d’hybride entre la décontraction de la Converse (- de l’imitation Converse pour être plus précis - ) et la raideur de la Doc Marteens montante neuve ( - de l’imitation Doc Marteens montante neuve, ok...- ). Et je file déjeuner avec François. Je range mon sac sous la banquette en arrivant au restaurant, me promettant de ne pas l’oublier. Et ce n’est qu’au moment de monter dans la rame de métro que je m’en souviens : je remonte à la surface en quatrième vitesse, affolé, craignant que mes chaussures flambant neuves aient déjà pris la clé des champs (Elysées). Heureusement, elles sont encore là à m’attendre, toutes penaudes. Je ne dois pas leur offrir une très bonne première impression : je me rattraperai. Je les enfile avant dîner, en tirant bien sur les lacets. Mais cette fois-ci, il me semble qu’elles serrent un peu. Le 39 ne serait-il pas un peu petit ? Ou n’est-ce pas moi qui suis complètement à côté de mes pompes actuellement ?

Posté par philippe dumez à 01:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur 39 de fièvre

    ohh

    il semblerai que tu n'as pas de chance lol
    moi je galère a trouver ma taille car je vais du 36 !!! et pour tout avouer j'ai acheter ma première paire ya même pas une semaine oui parce qu ele 37 me fesais des grand pied je supportais vraiment pas
    lol enfin voila bonne continuation avec tes chausssures!

    Posté par mimi, 16 décembre 2007 à 19:38 | | Répondre
  • ce serait mieux si tu les laçais après le repas....

    Posté par moutarde, 05 septembre 2007 à 10:50 | | Répondre
  • Bob's Best Friend

    Oui totalement à côté.
    Pas mal ton article dans les Inrocks 2 sur Dylan, l'article non-signé à la fin...

    Posté par Judas, 05 septembre 2007 à 22:52 | | Répondre
  • une chance

    … que tu ne les aies pas laissé choir dans le tajine de poulet.

    Posté par pavarotti, 06 septembre 2007 à 15:46 | | Répondre
  • Dumez le fétichiste.

    Posté par archi cheap, 06 septembre 2007 à 20:33 | | Répondre
  • c'est pas les cordonniers les mieux... enfin bref.

    Posté par toniduran, 07 septembre 2007 à 20:42 | | Répondre
Nouveau commentaire