25 août 2007

Les bonnes résolutions de la rentrée : je télécharge légalement.

sill_london_coverJe n’ai jamais été attiré par acheter sur Itunes. Poussé par cette même logique qui me conduit à préférer les enseignes spécialisées aux grandes surfaces, j’avais envie d’autre chose, d'une sorte de Ground Zero digital. Et comme je suis un vrai gogo, évidemment je me laisse tenter par la première offre qui passe : comme celle de eMusic qui propose 25 morceaux gratuits à titre d’offre d’essai, sans obligation d’achat. Il suffit juste de s’inscrire, de rentrer ses coordonnées bancaires et de choisir. Évidemment, comme le magasin est vaste, je ne savais pas quoi choisir en arrivant. J’ai commencé à faire le tour des rayons en procédant par les derniers arrivages, et j’ai choisi le nouveau Sharko. Tout en l’écoutant, je me demandais comment j’allais dépenser mes 13 titres restants. Il me restait encore 14 jours pour le faire, 14 jours au bout desquels j'allais prendre une décision : soit prendre un abonnement payant, soit me désinscrire. Contrairement aux autres plateformes, Emusic fonctionne selon le principe du forfait : 30, 50 ou 75 morceaux par mois pour respectivement 12,99, 16,99 et 20,99 $. Mais il me semblait que la plupart des labels qui m’intéressent n’étaient pas représentés, et après avoir choisi un Michael Nyman (dont un morceau n’était mystérieusement « pas disponible », quelle frustration de proposer des albums incomplets...), je décidais de laisser tomber et refusais même les offres de dernière chance proposées.

C’était sans compter sur les newsletter auxquelles je m'étais abonné au passage. Celle consacrée au folk m’avertissait quelques semaines plus tard de la disponibilité de l’album des BBC sessions de Judee Sill et d’un double album d’inédits, Dreams Come True. Il porte bien son nom : j’avais jusqu’à oublié l’existence de ces enregistrements posthumes. J’essayais donc de me réinscrire pour un nouvel essai sous une autre adresse électronique, mais j’étais reconnu dès l’entrée grâce à mon numéro de carte bleue. Bon joueur, j’ai pris la formule à 50 morceaux et téléchargé les deux Judee Sill. En utilisant le moteur de recherche du site (plutôt que la recherche par genre, sur laquelle j’avais misé la première fois), j’ai aussi découvert que beaucoup de disques qui me faisaient envie étaient disponibles : plein de Ted Leo & The Pharmacists, l’intégrale des cassettes de Daniel Johnston, tout Secretly Canadian, mais aussi Teenbeat, Absolutely Kosher, Cherry Red, le back catalogue de Sarah Records, Fat Possum, Anticon, Rough Trade, K Records... sans parler des nouveautés comme le nouveau New Pornographers ou Caribou. Si vous voulez vous aussi y faire un tour, je peux vous parrainer : vous aurez droit à un crédit de non pas 25 mais 50 MP3 gratuits (et 50 de plus pour ma pomme, mais ça j’étais pas censé vous le dire). Envoyez-moi votre adresse en privé à philippedumez[@]noos.fr et je vous mets dans la boucle. Je ne sais pas si elle est en or, mais ce site ressemble bel et bien à une mine.

Posté par philippe dumez à 19:23 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Les bonnes résolutions de la rentrée : je télécharge légalement.

    C'est plutôt alléchant, ce que tu décris. Qu'est-il prévu en ce qui concerne les pochettes et les livrets ?

    Posté par Vincent, 27 août 2007 à 12:23 | | Répondre
  • J'y suis abonné depuis huit mois maintenant, du pur bonheur. Seul hic, effectivement : les mp3 comprennent la pochette dans les metadata, mais c'est tout...

    Posté par Chryde, 27 août 2007 à 18:33 | | Répondre
  • Aaaahhhh, Judee Sill...

    Posté par lyle, 29 août 2007 à 12:30 | | Répondre
Nouveau commentaire