27 juillet 2007

La loi des séries

Je lis un livre qui n'en finit pas. Je regarde une série à laquelle j'ai du mal à accrocher dans l'espoir de finir par rentrer dedans ( "l'effet Buffy"). Je me trompe de quai. Quand j'arrive à prendre la bonne rame, il n'y a plus de place à l'intérieur.  J'achète des fraises qui n'avaient l'air super que de loin. J'ai renouvelé mon abonnement à Télérama mais je ne trouve rien à enregistrer actuellement (de toute façon, je suis trop occupé à regarder une série à laquelle je n'accroche pas). Je n'arrive pas à faire... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 juillet 2007

Le dernier jour

Je ne me souviens pas de mon dernier jour d'école, de mon dernier jour de lycée, de mon dernier jour de fac. Je ne garde pas plus de souvenir de mon dernier jour d'armée, de mon dernier jour de stage, de la dernière fois où j'ai vu ma grand-mère. Et il y a de grandes chances pour que le grand bonhomme ne se souvienne pas non plus de son dernier jour chez sa nounou. Alors pour mémoire : tu n'as pas voulu qu'on prenne le métro et tu as préféré qu'on y aille à pied, c'était un mercredi, tu n'as pas voulu enlever ton gilet alors qu'il... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 01:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 juillet 2007

Ben et Bruno sont sur un bateau

En fait, je ne comprends rien à ce que j’aime. Je vais voir Vincent Delerm en concert à chaque fois que j’en ai l’occasion et je m’éclate en écoutant l’album de Mika (non non, pas Mika Vainio, celui qui passe à la radio…) alors qu’un vrai rabat-joie comme moi devrait détester ça. Et je découvre Ben and Bruno avec des larmes aux yeux, comme si c’était la première fois que j’entendais ça, alors que, depuis Will Oldham jusqu’à André Herman Düne, les troubadours de l’intime n’ont plus beaucoup de secrets pour moi. Et qu’il y a quelques... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 18:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 juillet 2007

Au royaume des aveugles

La nuit commençait mal : il m'octroyait d'emblée trois uppercuts qui me laissaient K.O. : The Adventure Babies, The Bodines et The Ballon Farm (-  Quoi, tu ne connais pas tes Nuggets par coeur ? - Mais ça c'est sur le coffret 4CD, pas sur la double compile originale !). C'est tout juste si j'arrivais à remonter la pente au suivant, et ce n'est que sur un indice que j'ai reconnu Big Bang Pow ("The Whole World's Turning Brouchard", suivez mon regard). Alan Mc Gee devait me porter chance : j'alignais à la suite un Aztec... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2007

Mon été chez Ahmed

Pourtant je ne manquais pas de raisons de rentrer directement, à commencer par la saison  1 de Veronica Mars qui s'impatientait dans mon sac, juste à côté de mes affaires de piscine à étendre sur le séchoir de la salle de bain. Mais c'est aussi la dernière date de sa tournée des parcs parisiens, commencée dimanche dernier dans le 18ème. Ce soir, à l'heure de l'apéritif, il se produit au Jardin d'Eole,  du côté de Stalingrad. Il n' y a pas à proprement parler de scène : le groupe et son matériel sont juste entourés d'un... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 juillet 2007

Hors format

Je suis toujours épaté par les groupes qui débarquent de nulle part et qui ont tout bon dès le début : les chansons, le nom, le concept, la pochette... Je me souviendrais toujours de la première fois où j'ai vu Ben Folds Five : en quelques morceaux seulement (mais lesquels : "Jackson Cannery", "Best Imitation of Myself", "Philosophy"...), j'étais passé du stade de béotien total à celui de fan intégral, revenant le lendemain même dans la salle bruyante qui les avait programmé deux soirs de suite. Le... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


16 juillet 2007

Jim Morrison en maillot de bain

Tous les soirs, avant de me coucher, je pense à Aquabaule. En plus d'être le centre nautique au tarif d'entrée le plus prohibitif de toute la Côte d'Amour, Aquabaule possède un toboggan géant de 90m le long duquel je me laisse toujours glisser avec plaisir, avec à chaque fois un eventail de sensations renouvelé : d'abord l'amusement, ensuite la panique et les cris, tout ça pour finir la tête la première dans le bassin de réception à 26°. Mais j'aime ce moment où, après que le feu vert vous ait autorisé à monter le petit escalier en... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 juillet 2007

Le double effet Mic et Mac

A force de m’entendre réclamer tous les soirs encore un tout petit livre avant d’aller se coucher, j’ai fini par prendre le grand bonhomme au mot : j’ai acheté le plus petit livre que je pouvais trouver. Avec ses 8x8,5cm, il ne comporte même pas la place pour un code-barre. J’en ai trouvé trois dans la même collection alors j’ai investi dans les aventures de Mic et Mac, deux lutins crétins imaginés par Nadja. Si vous ne connaissez pas son nom, vous connaissez forcément son dessin : Nadja est, avec Grégoire Solotareff (son frère) et... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2007

En week-end avec Emmanuel

Je ne connais pas beaucoup d'auteurs de bandes dessinées susceptibles de réussir à la fois un récit historique (La guerre d'Alan), un témoignage bouleversant sur l'action d'une association humanitaire (Le photographe), une fable fantastique dans un esprit très XIXème siècle (Le capitaine écarlate), un conte philosophique (Les olives noires), de mener de front deux des meilleures séries pour enfants (Ariol et Sardine de l'espace), d'avoir signé un des albums les plus poétiques de ces dernières années (La fille du professeur)... En... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2007

La rose verte

Il existe des dilemmes auxquels l'homme moderne n'est pas préparé. Prenez Stéphane. Stéphane aime sa femme et Stéphane aime Al Green. Alors Stéphane invite sa femme au concert d'Al Green. Jusque là, tout est simple. Quelques minutes avant le début du concert, alors que le couple est déjà dans l'enceinte du Grand Rex, Stéphane se voit proposer une place au premier rang. L'occasion unique de voir le Révérend de près, de très très près : de plus près qu'il ne pourra sans doute jamais l'observer. Mais une seule place, pas deux. Et il ne... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


  1  2    Fin »