17 juillet 2007

Hors format

3101_image_1Je suis toujours épaté par les groupes qui débarquent de nulle part et qui ont tout bon dès le début : les chansons, le nom, le concept, la pochette... Je me souviendrais toujours de la première fois où j'ai vu Ben Folds Five : en quelques morceaux seulement (mais lesquels : "Jackson Cannery", "Best Imitation of Myself", "Philosophy"...), j'étais passé du stade de béotien total à celui de fan intégral, revenant le lendemain même dans la salle bruyante qui les avait programmé deux soirs de suite. Le premier album de Hal a provoqué chez moi le même type de réaction aussi intense qu'épidermique : je ne jurai plus que par eux, engouement à peine attenué par leur concert au Nouveau Casino où un batteur à la frappe lourde clouait leurs chansons au sol. Et The Format et son incroyable album Dog Problems est parti pour s'inscrire dans la même tradition : tout d'abord pour sa pochette en relief, sorte de pop-up mettent en perspective une meute de chiens aux couleurs fluo, ensuite pour la musique, radieuse et décomplexée, avec trois tubes à la suite ("Time Bomb", "She Doesn't Get It", "Pick Me Up") à même de séduire les grandes ondes, ensuite pour son site internet réalisé comme un jeu de plateforme tout en pixel art, modèle de simplicité et de ludicité (perso, j'adore faire voler le petit chien, essayez, vous allez voir, on ne s'en lasse pas).

Sur Dog Problems, il y a des mélodies dont les Shins sont déja jaloux et des exhubérances à même de séduire les fans de Mika. Il y a des orchestrations un peu extravagantes, des refrains à chanter à tue-tête, un clip totalement absurde, des clins d'oeil à Queen (pas celui de "We Will Rock You" : celui de "You're My Best Friend", "Don't Stop Me Now", "Killer Queen"...), encore un tube supplémentaire avant la fin ("Inches and Falling", du tout cuit pour la BO de Shrek 4) et un gros morceau de punk-rock en guise de cerise sur le gâteau. Dans le genre, c'est le disque parfait pour partir en vacances. Le hic, car hic il y a, c'est que visiblement tout le monde est passé à côté : pour fêter le premier anniversaire de sa parution (!!), le groupe le proposait la semaine dernière en téléchargement gratuit sur son site. 36.000 personnes l'ont adopté depuis. Le début de leur revanche ? La fin de tout ? Un sacré caractère en tout cas. De chien, évidemment.

Posté par philippe dumez à 21:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Hors format

Nouveau commentaire