07 juillet 2007

Auto (rock) critique

Pourtant j'aime bien Nick Kent. Je suis rarement ses recommandations dans Libération, mais je relis régulièrement L'Envers du rock, livre qui a l'élégance d'être à la fois très bien documenté (première main oblige), très bien écrit et très bien traduit - choses qui, avant que les éditions Alliane  s'attaquent aux tables de la loi dictées par Nick Tosches, Greil Marcus ou Nik Cohn, n'étaient pas aussi fréquentes. J'aime bien Nick Kent parce qu'il ne se donne pas en représentation permanente comme certains de ses collègues. Aussi... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 21:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]