26 juin 2007

Sloop Brian W

Ça devait être la soirée du grand pardon. J'étais prêt à fermer les yeux sur le fait qu'il ait commencé à jouer sans moi la dernière fois, qu'il se produise désormais en polo à rayures horizontales (bien moins glamour que les chemisettes de plagiste qu'il arborait naguère), qu'il dissimule sa chevelure grise (qui lui va plutôt bien d'ailleurs) sur l'affiche de son spectacle, sur les mimiques pour sourds-muets qu'il exécute pendant les morceaux, sur le fait encore qu'il regarde sa montre tous les quarts d'heure, qu'il ait pris un sosie... [Lire la suite]
Posté par philippe dumez à 23:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]