26 juin 2007

Sloop Brian W

brianwilson33Ça devait être la soirée du grand pardon. J'étais prêt à fermer les yeux sur le fait qu'il ait commencé à jouer sans moi la dernière fois, qu'il se produise désormais en polo à rayures horizontales (bien moins glamour que les chemisettes de plagiste qu'il arborait naguère), qu'il dissimule sa chevelure grise (qui lui va plutôt bien d'ailleurs) sur l'affiche de son spectacle, sur les mimiques pour sourds-muets qu'il exécute pendant les morceaux, sur le fait encore qu'il regarde sa montre tous les quarts d'heure, qu'il ait pris un sosie d'Orlando dans son groupe (lunettes fumées, chemise ouverte et chaîne en argent comprise), que sa choriste ait suivi des cours d'élégance chez Stevie Nicks, que son bassiste n'échappe pas au cliché casquette Kangol à l'envers/Ray Ban sur le nez,  qu'il ait remonté plusieurs fois son pantalon de jogging devant tout le monde (et sondé le fond de son oreille à l'aide de son auriculaire) et qu'il ait eu l'air absent pendant tout le rappel. Je ne sais pas s'il le fait exprès chaque fois que je suis dans la salle, mais Brian Wilson a encore manqué de s'étouffer dans le micro pendant " God Only Knows". Et pour celle-là, y'a vraiment que le Très-Haut qui pourra l'absoudre.

Posté par philippe dumez à 23:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Sloop Brian W

Nouveau commentaire